Nano-structures ferromagnétique - anti-ferromagnétique pour applications en hyperfréquences

par Chantal Le Graët

Thèse de doctorat en Science de la matière

Sous la direction de David Spenato et de Souren Pogossian.

Soutenue en 2011

à Brest .


  • Résumé

    L'axe de recherche développé au cours de la thèse a particulièrement été focalisé sur l’utilisation de matériaux nouveaux pour des applications en haut de bande HP. Afin de satisfaire de telles exigences, il convient de concevoir des matériaux ayant la particularité de posséder des valeurs de permittivité et de perméabilité élevées dans les fréquences micro-ondes comprises entre 1 et 20 gigahertz. Cette dernière propriété nécessite d’élaborer des matériaux à anisotropie magnétique uniaxiale bien définie, à forte aimantation à saturation et à coercitivité faible, les deux premières propriétés étant difficilement compatibles. La motivation initiale de ce travail porte ainsi sur l’élaboration, l’optimisation et l’étude de la dynamique de spin à haute fréquence de structures multicouches d’épaisseur nanométrique de type ferromagnétique/isolant, avec les ferromagnétiques choisis NiFe et CoFeZr et les isolants de type diamagnétique Al203 et anti-ferromagnétique NiO. Le couplage avec la couche de NiO permet d’induire une anisotropie unidirectionnelle. De plus, nous nous sommes particulièrement intéressés aux effets de dimensionnalité réduite sur les propriétés magnétiques dynamiques. Afin d’élaborer ces matériaux, nous avons mené une étude systématique des paramètres magnétiques statiques et structuraux en fonction des conditions de dépôt. Cela nous a permis de sélectionner les conditions de croissance appropriées et de mettre en évidence la corrélation entre les propriétés structurales et magnétiques. Les performances dynamiques de ces matériaux (CoFeZr) les placent comme de bons candidats pour certaines applications RF nécessitant à la fois une perméabilité et des fréquences de résonance élevées. Les mesures systématiques conduites sur les deux structures à base de Py et de CoFeZr, nous ont permis de dégager, d’une part, le rôle clé de l’interface pour ces matériaux aux épaisseurs concernées, mais aussi d’évaluer les différents termes d’anisotropie présents et notamment un comportement remarquable de l’anisotropie uniaxiale pour les systèmes Py/Al2O3 avec le basculement de l’axe d’anisotropie à une épaisseur critique de 5 nm. De plus, un traitement par analyse REM et l’utilisation du modèle de Meiklejohn et Bean nous permettent de déterminer le désalignement entres les axes d’anisotropie des systèmes couplés par échange, ce qui peut se révéler complexe selon d’autre méthode. Dans l’étude de la relaxation magnétique, nous avons utilisé les larges possibilités de la résonance ferromagnétique large bande afin de discriminer et de quantifier les différentes contributions à la relaxation des différents systèmes étudiés. Un point fort de cette étude de la relaxation magnétique est l’observation et la quantification de l’anisotropie de l’amortissement intrinsèque (αG) induite et surtout proportionnelle au couplage d’échange.

  • Titre traduit

    Ferromagnetic- anti-ferromagnetic Nano-structures to RF applications


  • Résumé

    The aim of the research developed during the thesis has been particularly focused on new materials for applications in high-band RF. To meet such requirements, it should be developed materials with hight permittivity and hight permeability (in the high microwave frequencies between 1 and 20 gigahertz). This last property requires to develop materials to well-defined uniaxial magnetic anisotropy, high saturation magnetization and low coercivity, the first two properties are hardly compatible. The initial motivation of this work involves the development, optimisation and the study of spin dynamics at high frequency multilayer structures with nanometer-thick type ferromagnet / insulator with ferromagnetic NiFe and selected CoFeZr and insulators diamagnetic type Al203 and antiferromagnetic NiO. Coupling with the NiO layer can induce a unidirectional anisotropy. In addition, we focused on the effects of reduced dimensionality on the dynamic magnetic properties. To elaborate these materials, we conducted a systematic study of static magnetic and structural parameters based on the deposition conditions. This allowed us to select the appropriate growth conditions and to highlight the correlation between the structural and magnetic properties. The dynamic performance of these materials (CoFeZr) are interesting for RF applications requiring both permeability and higher resonance frequencies. Routine measurements conducted on the two structures based on Py and CoFeZr allowed us to identify the one hand, the key role of the interface for these materials with thicknesses involved, but also to evaluate the different terms anisotropy including a noteworthy behavior of the uniaxial anisotropy for systems with Py/A1203, the tilting of the anisotropy axis at critical thickness around 5 nm. Additionally treatment by RFM analysis and use of Meiklejohn and Beau model we can determine the misalignment between the axes of anisotropy in exchange coupled systems, this may be complicated by other method. In the study of magnetic relaxation, we used appropriate method to broadband RFM to discriminate and quantify relaxation’s contributions of different systems. A important point of this study of relaxation magnetic is observation and quantification of the anisotropy of the intrinsic damping (αG), mainly proportional to the exchange coupling.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (187 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 163-174

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRE2011/65
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.