Mythes et images du leader postcommuniste – Le cas roumain

par Mihaela Irène Costelian

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Philippe Claret.

Soutenue le 11-02-2011

à Bordeaux 4, dans le cadre de Ecole doctorale de science politique (Bordeaux).

Le président du jury était Slobodan Milacic.

Le jury était composé de Cristian Preda.

Les rapporteurs étaient Philippe Braud, Michel Hastings.


  • Résumé

    L’avènement de la démocratie de type libérale a entraîné un reconditionnement des mythes et images du leader politique, en Roumanie. Les événements de 1989 ont entraîné un besoin endémique de créer une nouvelle scène et un véritable imagier des figures politiques roumaines. Cependant, la communication des leaders politiques postcommunistes est soumise à l’héritage de leur passé communiste et des traces laissée par Nicolae Ceausescu dans l’imaginaire collectif. Tributaire de ce lourd héritage, les leaders politiques roumains répondent à un mécanisme qui semble contradictoire au premier abord : ces leaders construisent le terrain politique de la Roumanie contemporaine en même temps qu’ils se construisent eux-mêmes. En cela, ils sont le produit d’une société dont ils semblent être, eux-mêmes, les architectes. Cette double participation à la vie du pays rend donc le cas des leaders politiques roumain très particulier. Toutefois, l’instrumentalisation des mythes et des images permet aux représentants politiques de forger l’archétype du leader démocrate roumain et contribuent à la construction d’un espace politique stable en Europe Centrale et Orientale.

  • Titre traduit

    Myths and images of the leader in postcommunism - The romanian case


  • Résumé

    In Romania, the rise of democracy has contributed to modifying political leaders’ myths and images. The 1989 events have led to the vital necessity of creating both a new political landscape and a new set of images attached to political leaders. However, political communication has been influenced and shaped by the Communist past of the current political leaders as well as by the image of Nicolae Ceausescu in collective memory. At first sight, such a heavy legacy seems to have had a contradictory influence on political leaders who have been constructing themselves while building Romania’s contemporary political area. They are both the products and architects of Romanian society. This dual involvement in the country’s life has placed them in a very complex situation. However, the instrumentation of myths and images has given them the possibility not only of building the archetype of Romania’s democratic leaders but also of creating a steady political environment in Central and Oriental Europe.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.