Les représentations de l'étranger dans les récits de voyages hispaniques à la fin du Moyen Âge : à la confluence de l'imaginaire, de l'érudition et de l'expérience (XIVe-XVe siècles)

par Julia Roumier

Thèse de doctorat en Études ibériques et ibéro-américaines

Sous la direction de Ghislaine Fournès.

Soutenue en 2011

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    L’étude des récits de voyages médiévaux offre des perspectives renouvelées sur les spécificités hispaniques du regard sur l’étranger. Quatre textes castillans explorent les variations du fictif et du réel (Libro del conosçimiento, Embajada a Tamorlán, Andanças e viajes de Pero Tafur, Libro del Infante don Pedro de Portugal). Cette appropriation fut favorisée par les traductions aragonaises des récits de voyages européens, ainsi que les cartes majorquines s’en inspirant. Les récits de voyages incorporent les contenus des encyclopédies médiévales à une forme narrative articulant érudition, fiction et observation. La modernité de ces textes apparaît dans l’autonomisation du savoir face aux autorités, l’affirmation de l’individu et l’avènement de l’empirisme. Loin de se borner à opposer les sources de savoirs, leur conciliation est un défi herméneutique complexe et un discours spécifique sur l’étranger comme construction littéraire. L’analyse de cette imbrication de fiction et réalité permet de distinguer l’orientation idéologique et la nature dialogique du discours sur l’étranger dans les récits de voyages hispaniques. Leur essor témoignerait d’un désir croissant pour l’Ailleurs réel à l’aube des Découvertes modernes. Ces textes aiguillonnent la curiosité et justifient la domination des descendants des fils indignes de Noé. Toutefois, s’ils témoignent de la possibilité du voyage lointain et de ses profits, ils ne construisent pas uniquement l’étranger comme objet de convoitise, mais également de curiosité, d’admiration et d’idéalisation mythique, image plurielle constituant un ferment pour l’imagination, un espace de questionnement des réalités de l’Occident chrétien et un outil d’appropriation des lointains.

  • Titre traduit

    Representations of foreigner in Hispanic travelogues in the late Middle Ages : the confluence of imagination, erudition and experience (14th-15th centuries)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (648 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 615-641. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.