Inscriptions latines et grecques de la Corse

par François Michel

Thèse de doctorat en Histoire, langues et littérature anciennes

Sous la direction de Jean-Michel Roddaz.

Soutenue en 2011

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Les deux volumes du « Corpus des inscriptions grecques et latines de la Corse romaine »comprennent une synthèse et un catalogue d’inscriptions. Le corpus épigraphique comprend aujourd’hui 250 textes ou fragments d’inscriptions. Le programme P. E. T. R. A. E. , qui permet non seulement l’édition, mais aussi les recherches philologiques et historiques sur les textes a été fort utile dans l’élaboration de ce travail. Les matériaux employés pour la réalisation des inscriptions sont des matériaux pour la plupart venus de carrières locales, et les matériaux les plus riches sont venus du continent. Les artistes de la Corse ont su les employer et ont réalisé de véritables œuvres d’art. La thèse étudie également la répartition de ces textes dans l’île et propose des attributions. La thèse fait le point des recherches sur la population de la Corse avant l’époque romaine et propose ensuite une analyse de l’administration romaine jusqu’à la fin de l’empire. Elle comprend également une prosopographie des gouverneurs de la Corse. L’archéologie de la Corse donne également des informations à propos de la répartition des inscriptions et de l’identification des bâtiments. L’étude des sites archéologiques complète cette perspective et applique au terrain les données des textes. L’étude de l’onomastique et des sociétés corses permet de savoir comment les hommes ont participé au fonctionnement des institutions antiques et quelles étaient leurs croyances. Il est également possible de savoir quelle a été la part des Corses dans l’armée romaine et dans quelle mesure ils ont contribué à l’administration de l’Empire. Le corpus épigraphique est complet. Il a été possible de créer des index détaillés et de classifier les noms des Corses, leurs statuts sociaux, et de percevoir la manière dont ils ont cohabité avec les colons romains d’Aleria ou de Mariana. L’étude de ces inscriptions permet de constater que Rome a marqué la Corse de son influence et propose donc une vision tout à fait nouvelle de la Corse dans l’Antiquité.

  • Titre traduit

    Corpus of Greek and Latin inscriptions of Roman Corsica


  • Résumé

    Both volumes of the « Corpus of the Greek and Latin inscriptions of Roman Corsica » include a synthesis and a catalog of inscriptions. The epigraphic corpus includes 250 texts or fragments of inscriptions. The P. E. T. R. A. E. Program, which allows not only the edition, but also the philological and historic researches on texts was very useful in the elaboration of this work. Materials employed for the realization of the inscriptions are materials for the greater part come from local quarries, and the richest materials came from the continent. The artistis of Corsica knew how to employ them and realized of real oeuvres of art. The thesis also studies the distribution of these texts on the island and proposes attributions. The thesis reviews researches on the population of Corsica before Roman period and proposes then an analysis of the Roman administration till the end of the empire. It also includes a prosopography of the governors of Corsica. The archaeology of Corsica also gives information about the distribution of the inscriptions and the identification of buildings. The study of archeological sites completes this prospect and applies to the ground the data of texts. The study of the onomastics and the Corsican societies allows to know how the people participated in the functioning of the antique institutions and which were their faiths. It is also possible to know what was the part of Corsica in the Roman army and in which measure they contributed to the administration of the Empire. The epigraphic corpus is complete. It was possible to create detailed indexes and to classify the names of Corsicans, their social statutes, and to perceive the way they lived with the Roman colonists of Aleria or Mariana. The study of these inscriptions allows to notice that Rome marked Corsica of its influence and thus proposes a completely new vision of Corsica in the Antiquity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (400 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 110-117

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Robert Etienne.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2011 MICHEL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.