La fiscalité des échanges extérieurs dans le monde grec (Egypte exclue) du VIe siècle à la conquête romaine

par Aurélie Carrara

Thèse de doctorat en Histoire, langues, littérature anciennes

Sous la direction de Alain Bresson.

Soutenue en 2011

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    L’objet de ce travail est d’analyser les enjeux que représente la fiscalité sur les échanges pour l’économie grecque, sans omettre les aspects de contrôle du territoire auquel elle est étroitement liée. Cette réflexion s’appuie sur une documentation essentiellement littéraire et épigraphique, concernant les diverses organisations étatiques composant le monde grec : cités, royaumes, koina. La perspective géographique et chronologique envisagée est large afin de percevoir le système fiscal dans sa globalité et dans sa diversité. Après avoir replacé le sujet dans l’historiographie de l’économie antique, nous avons d’abord étudié le vocabulaire des échanges et de la fiscalité, afin de cerner les catégories propres aux Anciens. Nous proposons ensuite d’observer la manière dont les Grecs mirent en place cette fiscalité, leurs motivations et les conséquences en terme de contrôle du territoire. Ces formes de taxation se retrouvaient ainsi au coeur de rapports de force entre États, provoquant parfois des conflits. Dans un troisième temps, nous avons réfléchi aux modalités de perception choisies et tenté d’en décrire le processus, de la définition de l’assiette jusqu’à l’acquittement de l’impôt et les pratiques de fraudes. Nous nous sommes également intéressée aux agents de la perception, notamment aux fermiers. Si des formes de pratiques communes se dégagent, il ne faut pas oublier qu’elles émanaient de contextes locaux parfois très différents, ce qui doit inviter à ne pas trop généraliser. Enfin, nous nous sommes interrogée sur la manière dont la fiscalité était utilisée comme outil économique, notamment par le biais de l’octroi de privilèges fiscaux.

  • Titre traduit

    Tax systems of external exchanges in the Greek world (except Egypt) from the 6th century to the Roman conquest


  • Résumé

    The purpose of this work is to highlight what the stakes of tax systems are for the external exchanges and the Greek economy, without leaving out aspects of territory control from which it is very close. This reflection is mainly based on literary and epigraphic texts, concerning the various state organisations in the Greek world : cities, kingdoms, koina. The geographic and chronological perspective considered is wide in order to examine tax systems in their entirety and diversity. After setting the question in its historigraphic context, we have first studied the vocabulary of exchanges and taxation, in order to define classes used by Ancient Greeks. We have then observed the way Greeks introduced tax systems in external exchanges, their motives and the consequences in terms of territory’s control. Indeed, this taxation forms occured in the centre of power relationships, sometimes case of conflicts. In a third times, we have studied how the taxes used to be collected and have tried to describe the process, from the tax base to the payment, with manifestations of tax evasion and fraud. We have also been interested in agents of collection, in particular farm renters. Even if some practices appear as common in tax systems, we must not forget that they came from local context, sometimes very different, so we couldn’t assert it as a generality. At least, we have wondered about the way taxes were used as an economic tool, chiefly through fiscal privileges like exemptions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (880 p.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 837-878

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Robert Etienne.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2011 CARRARA

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Mi 1496
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.