Rapports presse et pouvoir politique au Congo Brazzaville : 1960-1990

par Léon Bemba

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Alain Kiyindou.

Soutenue en 2011

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Ce travail comprend trois parties. La première partie aborde les aspects théoriques de la question. Elle présente le contexte politique du pays de l’indépendance à nos jours. La deuxième partie présente un panorama de la presse congolaise depuis les origines jusqu’à la période dite de transition démocratique, d’abord de 1960 à 1963, ensuite de 1963 à 1990, l’époque du parti unique, enfin de la période dite d’ouverture démocratique, de 1991 à nos jours. Ainsi La Semaine Africaine, le journal de l’Eglise catholique, a opposé entre 1962 et 1966 une résistance aux divers systèmes de l’information des régimes. Le journal Mweti, le premier quotidien du pays, né sous la révolution en 1977, réussit à faire preuve d’ingéniosité et crée une petite rubrique bien lue, faite de brèves, la rubrique « J’ai vu ». En réalité, ce fut un ensemble de brèves très incisives, constituant une résistance alternative au système autoritaire de l’information. A partir de 1989, la presse reprend la résistance au système autoritaire de l’information en prenant part aux pressions politiques qui réclament la libéralisation et la démocratisation du système politique ainsi que la liberté d’expression et la liberté de la presse. Ces pressions ont abouti à la tenue de la conférence nationale souveraine qui a permis le principe d’une loi sur la presse et la création d’un organe de régulation des médias. La troisième partie est consacrée à l’analyse de contenu des deux journaux représentatifs des journaux. Celle-ci révèle les formes de résistance au système autoritaire de l’information qui a prévalu au Congo Brazzaville : résistance frontale, résistance alternative, indifférence etc.

  • Titre traduit

    Political power and media relations in Congo Brazzaville : 1960-1990


  • Résumé

    This thesis is devided in three parts. The first one deals with the theorical aspects of the main theme being discussed here. It presents the country’s political context from the independence up to nowadays. The second one presents the panorama of the Congolese press since its origins up to the democratic’s transition period, first from 1960 to 1963, and later from 1963 to 1990, the period of the single ruling party, finally the so called period of real democratic experience, from 1991 up to our days. As such, La Semaine Africaine, the newspaper funded by the Catholic Church, opposed all the information systems imposed by the various regimes. Mweti, the first newspaper to be issue on a weekly basis, born under the 1977 revolution, was quite creative by putting in place a section dealing with brieve anecdotes named “J’ai vu”. In reality, these were anecdotes very critic of the government; they constituted a type of resistance to the authoritarian system of information. In 1989, the press started playing its key role of a counter power by pushing for more freedom of the press and freedom of opinion through the liberalization and democratization of the whole political system. These pressures led to the National Sovereign Conference being held, which in return allowed to set up of a flexible legal framework for the press and the creation of a regulatory body for the media overall. The third one focuses on the analysis of the two newspapers’ content as a good representation of the newspapers of the period being studied. It reveals the type of resistance to the authoritarian system of information prevailing in Congo-Brazzaville: Frontal resistance, alternative resistance and indifference, etc.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (317 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 298-313

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.