Société civile et communauté religieuse dans la société libanaise contemporaine : étude anthropologique de deux communautés confessionnelles locales shi̕ite et maronite en milieu urbain

par Roula Talhouk

Thèse de doctorat en Cultures et sociétés dans le monde arabe et musulman

Sous la direction de Robert Benedicty et de Samaha Khoury.

Soutenue en 2011

à Bordeaux 3 en cotutelle avec l'Université Saint-Joseph-Beyrouth .

  • Titre traduit

    Civil society and religious community in the Lebanese contemporary society : anthropological study of two local confessional communities, Shi̕ite and Maronite in urban areas


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La présente étude a pour but l’exploration du rôle des communautés confessionnelles dans la constitution de la société libanaise. Cette problématique est menée en trois temps : il s’agit, tout d’abord, d’explorer les rapports des communautés confessionnelles entre elles ; il est question, ensuite, d’examiner la nature des rapports de la communauté confessionnelle avec la société globale ; il apparaît nécessaire, enfin, d’analyser la constitution de la communauté confessionnelle en tant que groupe. Trois temps pour trois aspects d’étude donc, aspects dont la contiguïté impose une simultanéité de traitement. S’agissant d’une étude en anthropologie de la religion, le problème sera appréhendé avec les instruments de recherche de cette discipline, dont le point de départ est l’enquête de terrain et l’observation participante. Les deux milieux étudiés sont des sociétés locales, ou plutôt des groupements locaux, qui se sont formés, chacun, autour d’une institution de base, institution qui est au centre de leur vie religieuse. Du côté maronite, l’institution de base est l’église paroissiale de Saint Michel à Chyyah et les églises qui lui sont attachées, une paroisse qui appartient au diocèse maronite de Beyrouth. Du côté shi‘ite, l’institution de base est la mosquée Al ‘Imamein El Hassanein, à Haret Hreik, un quartier dans la Banlieue sud de Beyrouth. L’importance de cette mosquée réside dans le fait qu’elle fût le lieu d’enseignement du grand Ayatollāh Sayyid Mohammad Houssein Fadlallāh. À noter la pluralité des matériels utilisés pour l’étude, chacun donnant lieu à une présentation analytique : observation de la vie courante, des célébrations religieuses, des processions ; discours religieux maronites et shi‘ites, discours des locuteurs des deux communautés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (528, 504 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 513-528

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.