Temps médiatiques et vie quotidienne : les usages féminins des médias audiovisuels

par Karine Turcin

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de André Vitalis.

Soutenue en 2011

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Le développement de la télévision et de la radio à la demande, diffusées sur des plateformes numériques, pose la question de la pérennité de l’usage des programmes traditionnels proposés en mode linéaire. Leurs horaires peuvent être considérés comme contraignants dans un contexte temporel marqué par l’individualisation massive du rapport au temps et à l’espace. Pourtant, ces médias de flux prennent une place de plus en plus grande dans le quotidien, au moins quantitativement parlant. Cette augmentation du temps médiatique est d’autant plus surprenante lorsque l’on considère le cas des mères ayant une activité professionnelle, pourtant déjà largement débordées par leurs multiples tâches quotidiennes. Ce travail interroge ce paradoxe en s’intéressant aux rapports entre les temps médiatiques et les autres temps du quotidien. Il pose comme hypothèse de départ l’existence d’une instrumentalisation des médias par les usagers dans l’objectif de maintenir une certaine cohésion temporelle du quotidien. Si les programmateurs se sont ingéniés à copier le temps social pour créer leurs grilles, le social, et en particulier les femmes, les utilisent rétrospectivement pour se maintenir dans un état de stabilité indispensable, dans un contexte de plus en plus marqué par le mouvement, l’accélération, l’urgence, l’individualisation et la désynchronisation des temps.

  • Titre traduit

    Media and every day life : the use of media by women


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The development of television and radio on demand addresses the issue of the sustainable use of programs offered in linear mode. Those classic programs can be regarded as restricting in a time marked by the massive individualization of the way of experiencing daily time and space. Yet, people use more and more those classic media. Time for television or radio is constantly increasing. The case of working mothers seems to be an apparent paradox: they can dedicate a growing part of their daily time to the medias, while it’s more and more difficult for them to succeed in daily organization. They already must manage multiple times: working, family, social time. . . Then, the question is: when, how and why do they include media time in this full schedule? Is the schedule of traditional linear media in line with their way of life? The assumption is that they use media, among other reasons, to maintain a form of time stability in everyday life. To validate this hypothesis, the connections between the different times of daily life must be defined, focusing on media time. We chose to organize the investigation in two ways. Fisrt, we analyzed the offer of television and radio (technology developments and evolution of schedules) in order to understand the temporality created by media themselves. Then, we looked into the reasons why working women use media. First of all, it seems that media time is a copy of social time: the schedules have been created in order to be in adequacy with public time. But, retrospectively, the users, and mainly women, use them to maintain the stability of their time, in a context marked by intense time changes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (382 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 343-359

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.