Réalisme(s) et réalité(s) dans l'art d'Andrew Wyeth (1917-2009)

par Héléna Lamouliatte-Schmitt

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Jean-Paul Gabilliet.

Soutenue en 2011

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Andrew Wyeth is still a controversial figure in American art. Throughout his life the market value of his works increased along with his status as a fine artist acclaimed by the general public. Still, even his death in 2009 did not stop art historians and critics from questioning his legitimacy as a "serious" artist. He began his career as a figurative painter in the 1940s, and resolutely stuck to the genre. He was labeled a Magic Realist and a Regionalist, on account of his numerous depictions of "uncanny" rural scenes by means of sharp focus realism. This dissertation replaces Wyeth's artwork into the Western and American traditions of realistic painting and highlights his contant creative dialogue with his predecessors. Particular attention is paid to his representation of the American landscape and the pastoral topos in order to reassess his position in the history of American art. This reevaluation is based on the questioning of realism and reality, two notions that are consistently challenged by the artist, albeit indirectly. Wyeth's art thus appears far more complex than it may seem at first glance, poised between figuration and abstraction throught its painterly attention to textures. It resolves around an obsessive choice of themes and questions the representation of the figure of the author, ubiquitous yet exemplifying symptoms that he relentlessly depicted in his paintings.

  • Titre traduit

    Realism(s) and reality / realities in the art of Andrew Wyeth (1917-2009)


  • Résumé

    Andrew Wyeth reste une figure contestée de l'art américain. Sa valeur marchande a atteint des sommets et la ferveur populaire à son égard ne s'est jamais démentie, alors que les historiens d'art et les critiques n'ont eu de cesse de s'interroger sur l'intérêt de son art, même depuis sa mort en 2009. Peintre figuratif depuis le début de sa carrière dans les années quarante, il fut rattaché tour à tour au Réalisme magique, puis au Régionalisme, du fait d'une propension marquée à dépeindre des scènes qualifiées d'étranges et d'un choix de sujets issus principalement d'un contexte rural, au moyen d'une technique de représentation extrêmement précise. La finalité de ce travail est de replacer l'art d'Andrew Wyeth dans la tradition de la peinture réaliste américaine et occidentale , en mettant à jour le dialogue entre l'artiste et ses prédécesseurs, notamment en ce qui concerne la représentation des paysages américains au travers du topos de la pastorale. La traditionnelle classification de son oeuvre dans l'histoire de l'art américain se trouve ainsi remise en question. Cette approche nécessite une mise au point théorique sur les concepts de réalisme et de réalité, que Wyeth interroge de manière discrète, en creux. Nous découvrons ainsi une oeuvre relativement complexe sur le plan formel (oscillant entre figuration et abstraction en particulier au niveau du travail sur la matière picturale), obsessionnelle quant au choix des sujets, et traversée par la question de la représentation de la figure de l'auteur, présence omnipotente mais demeurant esclave de symptômes que le peintre n'a eu de cesse de figurer en peinture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (507 p.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 487-507

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.