La place des femmes au cœur de la résurgence du mythe arthurien dans la seconde moitié du XXème siècle

par Séverine Soria

Thèse de doctorat en Langues et littératures française et comparée

Sous la direction de Nella Arambasin.

Le président du jury était Marianne Camus.

Le jury était composé de Nella Arambasin, Marianne Camus, Anne Besson, Christian Chelebourg.


  • Résumé

    Cette étude analyse la place que les femmes occupent au cœur du phénomène de résurgence que le mythe arthurien va connaître à partir de la seconde moitié du XXe siècle. A l'origine de cette résurgence, nous évoquons l'influence considérable du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien et nous établissons un parallèle entre cet ouvrage et la légende arthurienne.Nous analysons ensuite des réécritures arthuriennes d'auteures féminines et contemporaines, d'origine française, anglaise ou américaine. D'une part, nous nous penchons sur les œuvres qui restent proches de la tradition arthurienne ; d'autre part sur celles qui sont en rupture avec cette tradition.Enfin, nous étudions les similitudes et les divergences entre les réécritures proposées par des femmes et celles de leurs homologues masculins. Nous abordons évidemment la question du féminisme et celle de la féminisation d'une matière essentiellement masculine à l'origine. Différents points liés à la question féminine seront alors abordés, comme la littérature de jeunesse, le recours aux sciences, le rôle des religions et la figure de la femme tentatrice développée par les auteurs masculins, en opposition à la valorisation du corps féminin dans les œuvres de femmes.Ce travail de comparaison entre des réécritures masculines et féminines du mythe d'Arthur a pour but de déterminer la place que les femmes ont su prendre dans la résurgence de cette légende, mais aussi de s'interroger sur la pertinence d'une sexuation systématique de l'écriture des mythes.

  • Titre traduit

    Women’s place in the heart of the Arthurian myth’s resurgence in the second part of the XXth century


  • Résumé

    This study analyses women's place in the resurgence phenomenon that the Arthurian myth has known from the second part of the twentieth century onwards. At the root of this resurgence, we mention the significant influence of The Lord of the Rings by J.R.R. Tolkien and we parallel this novel with the Arthurian legend.Then, we analyse Arthurian rewriting by female French, English or American contemporary authors. On the one hand, we look into works which stay close to the Arthurian tradition; on the other hand, into those which are at odds with this tradition.Finally, we study similarities and divergences between rewritings offered by women and the ones of their male counterparts. We obviously deal with the feminism issue and the one of the feminisation of an essentially and originally masculine topic.Different points related to the feminine question are then tackled, like youth literature, the resort to sciences, the role of religions, and the case of the temptress developed by male authors, in opposition to the valorisation of the feminine body in women's novels.This comparative work between masculine and feminine rewritings of the Arthurian myth aims at determining the place that women have managed to take in the resurgence of this legend and also to question the significance of the systematic sexuation in the myth writings.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (407 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.393-401. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2011.045.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2011.045.2
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.