Vers l'autonomisation des apprenants en français langue étrangere à l'université en Lettonie ?

par Jonathan Durandin

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Marie-Josèphe Berchoud.

Le président du jury était Daniel Lebaud.

Le jury était composé de Daniel Lebaud, Hervé Adami, Richard Duda, Gisèle Holtzer.


  • Résumé

    La Lettonie, jeune Etat-nation, est actuellement tiraillée entre influences dusoviétisme passé, évolution démocratique et valeurs ethno-centrées, en résonance parfoisdiscordante avec les orientations institutionnelles européennes. Dans ce contexte, la rechercheprésentée dans cette thèse se focalise plus particulièrement sur l’autonomisation desapprenants de FLE au niveau supérieur.Cette recherche suit une démarche d’ordre compréhensif et qualitatif à partir d’analyses dediscours. Elle se concentre sur un corpus composé de huit entretiens d’enseignants de FLE duniveau universitaire letton portant sur leurs expériences formatives et professionnelles passéeset actuelles, sur leurs conditions de vie et de travail et sur leur vision de l’avenir du métierd’enseignant de FLE. D’abord sont analysées les représentations que ces enseignants ontd’eux-mêmes dans leur environnement socioprofessionnel pour, finalement, en comprendreles significations et développer des conjectures sur l’émergence de l’autonomisation desenseignants et, au-delà, des étudiants.Ainsi se révèlent des représentations construites sur des dimensions pratiques etexpérientielles plutôt qu’idéologiques, en rapport avec la citoyenneté et le rôle social del’enseignant, ou théoriques, sur le didactique et le linguistique. On conclut quel’autonomisation des apprenants de FLE à l’université n’est pas possible actuellement

  • Titre traduit

    Toward the empowerment of French as a foreign language students in Latvian universities ?


  • Résumé

    Latvia, a young nation-state, is currently torn between the influences of the Sovietpast, democratic development and ethno-centric values, entering sometimes in discordantresonance with European institutional guidelines. In this context, the research presented inthis thesis focuses specifically on FFL learners’ empowerment in the higher education.This research follows a comprehensive and qualitative approach based on discourses’analysis. It focuses on a corpus of eight interviews with FFL teachers at Latvian universitylevel on their past and actual formative and professional experiences, on their living andworking conditions, on their vision for the future of the profession of FFL teacher. First, theseteachers’ representations about themselves in their socio-professional environment areanalyzed . This leads eventually to understand these representations' meanings and to developconjectures about the emergence of teachers’ empowerment and, beyond it, the students’ one.Thus, representations are proved that are based on experiential and practical dimensions ratherthan ideological ones, related to citizenship and the social role of the teacher, or theoreticalones, on the teaching and linguistics. One concludes that the empowerment of FFL learners atthe University is not currently possible

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (448-256 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2011.022.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2011.022.2
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.