Organisation spatio-économique des relations entre l'Europe et le Maghreb

par Henia Guessoum

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bernadette Nicot et de Saïd Dkhissi.


  • Résumé

    En 2007, l’Union Européenne s’est élargie à deux nouveaux partenaires : la Bulgarie et la Roumanie. Elle constitue actuellement un espace politique et économique de 27 Etats membres. Cet élargissement représente un défi en matière d’intégration, ce qui oblige l’Union Européenne à mettre en place des stratégies d’organisation et de distributions spatiales des activités et des richesses en son sein. Dans cette perspective, nous cherchons à mesurer l’évolution de l’intensité et l’incidence des flux d’échanges qui participent à la globalisation tels que : les flux commerciaux, de capitaux, d’informations et d'investissements directs étrangers, etc. Les interactions économiques, spatiales et institutionnelles seront étudiées via des modèles économétriques et gravitaires. On étudiera également, les échanges intra-européens et extra-européens en se limitant aux pays limitrophes de l’Europe. On privilégiera en particulier les relations entre l’Union européenne et les pays maghrébins. En effet, ces relations ont profondément évolué au milieu des années 1990. Cette évolution s’est traduite par l’introduction des accords d’association, dont la pièce maîtresse est l’instauration progressive d’une zone de libre-échange. Les deux parties prévoyant notamment un démantèlement tarifaire réciproque en tenant compte de la situation économique de ces pays, l'essentiel des exportations maghrébines bénéficient d'un accès libre au marché européen, alors que l’élimination tarifaire maghrébine s'étale sur une période maximale de douze ans qui débuterait au moment de l’entrée en vigueur des accords.

  • Titre traduit

    Spatio-economic organization of the relationships between Europe and Maghreb


  • Résumé

    In 2007, the European Union was extended to two new partners: Bulgaria and Romania. It currently constitutes a political and economical space of 27 states members. This extension represents a challenge as regards integration, which obliges the European Union to set up organizational strategies and spatial distributions of activities and wealth within itself. In this perspective, we seek to measure the evolution of the intensity and the impact of the trade flows involved in the globalization such as: trade flows, capital, information and foreign direct investments, etc. The economical, spatial and institutional interactions will be studied via econometric and gravity models. We will also study, the intra-European and extra-European exchanges limiting ourselves to the borders countries of Europe. We will privilege in particular the relationships between the European Union and the Maghreb countries. Indeed, these relationships deeply evolved in the middle of the years 1990. This evolution was translated into the introduction of association agreements, which the centerpiece is the progressive institution of a free trade area. Both parties foreseeing particularly a reciprocal tariff dismantling taking account of the economical situation of these countries, main Maghreb exports benefit from a free access to the European market, whereas the Maghreb tariff elimination is spreading over a maximum period of twelve years which would begin at the time of the agreements would come into effect.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (375 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 349-367

Où se trouve cette thèse ?