Le spectateur en mouvement : perspectives et impacts de la diffusion cinématographique numérique sur les pratiques spectatorielles en milieu festivalier

par François Theurel

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Emmanuel Ethis.

Soutenue le 06-12-2011

à Avignon , dans le cadre de École doctorale 537 « Culture et patrimoine » (Avignon) .

Le président du jury était Olivier Thévenin.

Le jury était composé de Marc Nicolas.

Les rapporteurs étaient Jean-Marc Leveratto, Bernard Lamizet.


  • Résumé

    Cette recherche, réalisée en partenariat avec le Marché du Film de Cannes, s’attache à appréhender l’impact qu’exercent les évolutions des outils numériques de diffusion sur les spectateurs de cinéma dans un contexte festivalier. A l’envers des rhétoriques fonctionnant sur l'idée d’une rupture positiviste dans les pratiques des individus, particulièrement dans un contexte où un grand nombre de représentations médiatiques présentent les évolutions numériques comme «révolutionnaires», nous nous sommes efforcé de saisir ce qui constitue la complexité des pratiques et représentations des spectateurs, tant dans leurs aspects évolutifs que dans leurs aspects de continuité, dans le contexte de ce que nous avons nommé le régime numérique. Nos deux principaux terrains d’étude, le Marché du Film de Cannes et le Festival de Kinotayo, nous ont permis de considérer notre questionnement sous deux angles : celui de l’impact direct des relais numériques sur les pratiques et représentations des spectateurs en situation collective, mais également celui de l’impact des technologies numériques de diffusion sur la forme de l’entité festivalière elle‐même.La problématique du mouvement spectatoriel permis par les usages des relais numériques de diffusion débouche ainsi, dans le contexte éminemment sédentaire de l’activité cinématographique, sur de multiples enjeux d’importance : questionnant à la fois la portée de l’hypothétique individualisation d’une pratique collective, les perspectives renouvelées d’interaction des individus avec la chaine cinématographique mais également les limites évolutives de ce qui constitue la forme «festival». C’est ainsi une dynamique de reconfiguration multidimensionnelle de l’expérience collective cinématographique et festivalière qui apparaît dans cette recherche. Entre sphère collective et sphère privée, entre imaginaires«traditionnels» et pratiques évolutives, elle ancre l’évolution des pratiques et représentations en régime numérique non dans une optique de rupture, mais bien dans une optique de continuité.

  • Titre traduit

    The viewer in motion : the impact of digital diffusion on audiences in film festivals


  • Résumé

    This research, conducted in partnership with the Cannes Film Market, seeks tounderstand the impact exerted by digital diffusion technologies on the movie goers in the collective context of festivals.Unlike theories associating the practices of individuals to the idea of a positivist break, particularly in a context where a large number of medias describe digital evolutions as"revolutionary", we have tried to grasp the complexity of the practices and representations of spectators, both in the irevolutionary and continuity aspects, in the context of what we have called the digitalera.Our two main studyfields,the Cannes Film Market and the Kinotayo Festival, have allowed ustotackle our questions from two perspectives : that of the direct impact of digital tools on the practices and representations of spectators in a collective situation,but also that of the impact of digital diffusion technologies on the festival entity itself. The question of the spectators ’movement allowed by the uses of digital diffusion tools leads us, in the context of the highlys edentary cinematographic activity, to several issues of importance : questioning the potential individualization of a collective practice, questioning the renewed possibilities of interaction between the spectators and the cinematographicchain,but also questioning the evolving limits of what is known as "festivals". Thus appears, in this research, a multidimensional dynamic of reconfiguration of the collective festival and cinema expériences. Between the collective and private spheres, between "traditional" representations and evolving practices, this study shows us that the evolution of practices and représentations in a digital context is not about the idea of a break, but about the idea of continuity.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.