S'ajuster, interpréter et qualifier une pratique culturelle : Approche communicationnelle de la visite muséale

par Camille Jutant

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Yves Jeanneret et de Bernard Schiele.

Le président du jury était Anik Meunier.

Le jury était composé de Bernard Schiele, Jean Davallon, Annie Gentès, Anne Krebs.

Les rapporteurs étaient Anik Meunier, Joëlle Le Marec.


  • Résumé

    La thèse contribue à comprendre le rapport qui peut s’établir entre expérience spécifique de la culture et relation à la culture, dans le cas particulier de la visite muséale. C’est la notion d’ajustement qui est proposée pour rendre compte de ce rapport. Celle-ci désigne un régime d’interaction au cours duquel, l’acteur social s’engage dans un corps-à-corps avec un dispositif de communication et interprète la situation en mobilisant des représentations de cette situation et de son rôle de visiteur. Aussi la première partie montre – grâce à un détour par les théories de l’ethnométhodologie, des représentations sociales et de l’interaction médiatisée – comment le cadre méthodologique de la thèse a été construit pour appréhender la pratique du visiteur en train de se déployer. Deux terrains ont été choisis pour cette analyse : une exposition temporaire, dans les salles du musée du Louvre, qui engage une situation postulée comme une expérience de visite ; et un jeu pédagogique sur téléphone portable, mené dans les salles du musée des arts et métiers, qui ébranle, précisément, ce prérequis. La deuxième partie présente ainsi une analyse qui met en regard l’étude de la préfiguration des situations de communication par les dispositifs pour chacun des terrains, et la dynamique de leur redéfinition par les visiteurs, dans un ajustement progressif. L’exemple du texte, en tant qu’il est un opérateur de médiation aux objets et aux savoirs, permet de voir comment le visiteur s’ajuste à une double anticipation (l’activité de lecture et l’activité de visite), dans une tension entre la caractérisation de ses postures de lecture, la retextualisation des propositions et la reformulation permanente du projet général de la visite. La troisième partie consiste alors à regarder comment le visiteur caractérise la situation qu’il est en train de vivre, non plus seulement à partir de son expérience de lecture, mais à partir de sa compréhension de son activité générale de visite. On observe alors que les visiteurs vivent profondément une situation d’interaction médiatisée, c'est-à-dire qu’à la fois ils postulent une forme de dialogue avec un concepteur qui leur « parle » et en même temps ils identifient en permanence le geste expographique qui consiste à mettre en scène un espace. Cette situation est vécue dans un jeu d’attention très forte aux caractéristiques sémiotiques de l’exposition et de suspension volontaire de l’incrédulité. Pour terminer, l’analyse a permis de mettre au jour trois formes d’ajustement caractéristiques : (1) la mobilisation et construction de figures de parcours et de figures de visiteurs qui médiatisent le rapport de l’acteur à sa propre pratique et qui lui permettent de juger la situation de communication qu’il est en train de vivre. (2) La prise de rôle qui s’élabore à partir de la nécessité de trouver un cadre pertinent d’interprétation pour l’activité. (3) Et enfin, le jeu entre description de l’activité et cadre général d’interprétation qui permet au visiteur de construire un rapport plus général à la culture.

  • Titre traduit

    Adjusting, interpreting and qualifying a cultural practice : Communicational approach to the museum visit


  • Résumé

    The thesis contributes to facilitate an understanding of the relation that can be established between a specific experience of culture and a relationship to culture, in the specific case of the museum visit. The notion of adjustment is proposed in order to account for this relation and points to a system of interaction during which the social agent is engaged in an embodied relationship with a dispositif (or apparatus) of communication and interprets the situation by using representations of this situation and of his role as a visitor. Thanks to a detour via the theories of ethnomethodology, of the social representations and of the mediated interactions, the first part shows how the methodological framework of the thesis has been built in order to apprehend the practice of the visitor as it is being deployed. Two case studies have been chosen for this analysis, a temporary exhibition in the galleries of the museum le Louvre, which engages a situation formulated as an experience of a visit; and a pedagogical game on mobile phone, set in the galleries of the museum arts et metiers, which disturbs this previous assumption. The second part then presents an analysis that puts into dialogue the study of the configuration of situations of communication through the dispositifs at play in each of these situations, and the dynamic of their redefinition by the visitors, through a progressive adjustment. The example of the text since it is considered to be a means of mediation with objects and with knowledge, reveals how the visitor adapts to situation that anticipate a double usage (reading and visiting), with a tension between the characterisation of his gesture and of his reading postures, the retextualisation of the propositions and the permanent reformulation of the general project of the visit. The third part consists in looking at how the visitor defines the situation that he is going through, not only from his experience of reading, but also from his general understanding of his visit. We then observe that the visitors profoundly live a situation of mediated interaction, which means that they simultaneously postulate a form of dialogue with a conceptor that “speak” to them and constantly identify the expographic gesture that consists in staging a space. This situation is experienced through a game of strong attention to the semiotic characteristics of the exhibition and through a willing suspension of disbelief. Finally, the analysis has allowed to bring to light three characteristic forms of adjustment: (1) The mobilisation and construction of figures of paths and figures of visitors which mediate the relationship between the agent and his own practice and which allow him to judge the situation of communication that he is going through. (2) The fulfilment of a role that is being elaborated from the necessity to find a relevant framework of interpretation for the activity. (3) And finally, the game between the description of the activity and the general framework of interpretation that allows the visitor to construct a broader relationship to culture.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.