La réinsertion de la nature en ville et le développement durable : études de cas dans l'ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais

par Laurène Wiesztort

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Pierre Renard.

Soutenue le 24-11-2011

à l'Artois , dans le cadre de ED Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (n°73) .

Le jury était composé de Jean-Pierre Renard, Bouziane Semmoud, Pierre Ginet, Éric Glon.

Les rapporteurs étaient Bouziane Semmoud, Pierre Ginet.


  • Résumé

    Les rapports entre les Sociétés et la Nature, ainsi que leurs représentations, ont beaucoup évolué au fil des siècles, en fonction des contextes philosophiques, économiques, politiques et religieux dominants ; ils sont passés d’un mode dominé par la crainte, l’exclusion, les conflits d’intérêts à celui de maîtrise et enfin de respect et d’équilibre. Aujourd’hui, l’Homme-Citadin prend conscience, après des siècles à vouloir dominer la Nature, la mettre en « normes», qu’il a simplement détruit son aspect originel mais qu’elle est toujours omniprésente. Des processus historiques tels que l’urbanisation de masse ou l’industrialisation reposant sur l’exploitation des ressources du sous-sol, ont cependant pris le pas sur de nombreux espaces de nature qui ont été détruits ou gommés ou encore exploités à des fins économiques. Depuis les années 1990, nous parlons de développement durable comme d’une nouvelle philosophie qui nous conduirait vers un monde plus équilibré entre les volontés politiques économiques, sociales, culturelles et environnementales. Mais comment cela se traduit-il concrètement sur le territoire ? Comment les communes de l’ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais adhèrent elles aux politiques environnementales "novatrices" et en particulier à celle de la réinsertion de la nature en ville ? Quel modèle de ville et de société voulons-nous créer pour les générations futures ? Avons-nous un réel questionnement de réinsertion de la Nature dans nos territoires urbains ou nous limitons-nous à reproduire des schémas qui relèvent davantage du marketing urbain? Comment la Nature urbaine est-elle pensée, sous quelles formes ?

  • Titre traduit

    The reinsertion of nature in the city and sustainable development : studies of cases in the former mining area of the Nord-Pas-de-Calais


  • Résumé

    The connections between Societies and Nature, as well as their representations, have evolved much throughout centuries; they did so according to prevailing philosophical, economic, political and religious contexts. They switched from a method led by apprehension, exclusion, conflict of interest and finally to a form of respect and balance. Today, the Urban-Man starts to realize, after centuries trying to rule and to normalize Nature, that he has just destroyed its original aspect but that it’s still omnipresent. Historical processes, such as mass urbanization or industrialization relying on the exploitation of subsoil resources, have however gained the upper hand over natural places which have been destroyed or erased or still have been exploited for economic purpose. Since the 1990s mainly, and particularly in France, we talk about sustainable development as a new philosophy which would lead us towards a world where the political, economic, social, cultural and environmental volition would be more balanced. But how is this actually implemented on the territory? How do the towns of the former mining area in the Nord-Pas-de-Calais cope with the “innovative” environmental policies, in particular with the notion reinserting nature in the city? What type of town and society do we want to create for the future generations? Do we have a real questioning about the reinsertion of Nature in our urban territories or do we limit ourselves to reproducing schemes which have more to do with urban marketing? How is urban Nature conceived, under which forms?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Arras, Pas-de-Calais). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.