Financial markets and economic growth

par Eduard Braun

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jörg Guido Hülsmann.

Soutenue en 2011

à Angers .


  • Résumé

    La présente thèse est une contribution à l'analyse des relations entre économie réelle et économie monétaire. Nous comblons les déficits correspondants dans la littérature scientifique. Nous concluons que le concept classique du "fond de salaire" est essentiellement valide et peut donc être utilisé, avec quelques modifications, dans l'analyse macroéconomique du marché financier. Cette approche facilite l'étude et la description exactes des fonctions réelles accomplies par le marché financier. Nous soutenons que la fonction de ce marché consiste à diriger le fond des biens de consommation disponibles - le fond des salaires - aux endroits où on en a le plus besoin. Ainsi y-a-t-il une relation très étroite entre le marché financier et la satisfaction des besoins humains. Le deuxième concept central à l'analyse des rapports entre économie réelle et économie monétaire est celui de la valeur de la monnaie. Nous soutenons que la monnaie est acceptée dans le commerce et dans les transactions sur le marché financier uniquement parce qu'elle a le pouvoir d'acheter des biens de consommation. Sans ce pouvoir, personne ne serait incité à fournir un bien réel en échange de monnaie. Donc, en assurant la distribution de l'épargne monétaire dans l'économie, le marché financier, sur le plan réel, distribue les biens de consommation disponibles. L'analyse de la valeur de la monnaie fournit donc la clef de voûte pour une nouvelle conception réelle du marché financier, basée sur la théorie du fond du salaire. Nous appliquons notre résultats aux données empiriques de la crise économique de 1873 en Allemagne, qui a de fortes affinités avec la crise financière récente des marchés financiers occidentaux.


  • Résumé

    The present thesis is a contribution to the analysis of the relationship between the real and the financial sector of the economy. The corresponding gap in the scientific literature is closed. It is concluded that the classical concept of the "wages fund", after some modifications, can serve as a useful tool in the macroeconomic analysis of the financial market. This approach simplifies the study and the exact description of the real functions accomplished by the financial market. It is maintained that the function of this market consists in allocating the available fund of consumers' goods - the wages fund - to those places where it is needed the most. So there is a very close relationship between the financial market and the satisfaction of human needs. The second important concept for the analysis of the relationship between the real and the financial sector is the value of money. We argue that money is only accepted in business and on the financial market because it has the power to purchase consumers' goods. If it did not have this power, nobody would be ready to exchange a real good against it. So in allocating the monetary savings, the financial market, in real terms, indeed allocates the available consumers' good. The analysis of the value of money thus opens up the way to a new conception of the real side of the financial market based on the wages fund theory. We apply our results to empirical data of the German economic crisis of 1873, which very much resembles the recent financial crisis on the occidental financial markets.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XVI-360-23 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 331-360. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Droit - Economie - Santé.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.