Réponses adaptatives d'Alternaria Brassicicola au stress oxydatif lors de l'interaction avec les brassicacees : rôle du métabolisme du mannitol et des Glutathion-S-transférases

par Benoit Calmes

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire végétale

Sous la direction de Philippe Simoneau.

Soutenue en 2011

à Angers .


  • Résumé

    L'induction par un hôte d'un stress oxydatif chez un parasite représente l'une des stratégies de défense chimique les plus répandues. Chez les Brassicacées, famille de plantes comprenant des espèces à fort intérêt agronomique comme le chou ou le colza, ou d'intérêt scientifique comme Arabidopsis thaliana, le stress oxydatif peut être généré soit par des formes actives d'oxygène libérées au niveau de la zone d'agression lors du burst oxydatif soit par des molécules issues du métabolisme secondaire de la plante telles que les isothiocyanates (ITC). Bien que fortement exposé à un tel stress lors de l'infection, Alternaria brassicicola, champignon pathogène nécrotrophe inféodé aux Brassicacées, est capable d'accomplir son cycle parasitaire et donc de s'y adapter. Cette thèse met en évidence que la tolérance du champignon aux stress oxydatif est partiellement dépendante du métabolisme du mannitol qui participe à la résistance des conidies lors du burst oxydatif in planta ou à la protection contre les dommages intracellulaires des FAO générées par les ITC lors des phases précoces de l'interaction. Les travaux réalisés montrent également que la charge fongitoxique des dérivés des glucosinolates peut être inhibée par leur conjugaison au glutathion via des Glutathion-Stransférases (GST) spécifiques. L'altération du métabolisme du mannitol ou l'inactivation de ces GST diminue significativement le pouvoir pathogène d'A. Brassicicola et la régulation de ces voies métaboliques est donc à considérer dans l'optique de développer de nouvelles stratégies de protection des cultures.

  • Titre traduit

    Role of mannitol metabolism and Glutathion-S-transferase in pathogenic determinism of Alternaria brassicicola


  • Résumé

    The induction of oxidative stress during infection plays a crucial role in host defense mechanisms. , The plant family Brassicaceae includes many important crop plants and the model species Arabidospsis thaliana. Within this plant family, the oxidative stress can be generated either by reactive oxygen species (ROS) released around the infected area during the oxidative burst, or by plant secondary metabolites, such as isothiocyanates (ITC). The necrotrophic fungus Alternaria brassicicola is the causative agent of black spot disease of Bassicaceae. Despite this host defense system, this fungus is still able to complete its infectious disease cycle, indicating the existence of strategies to cope with this oxidative. In this study, we showed that oxidative stress tolerance of A. Brassicicola was partly dependent on the mannitol metabolism, which was involved in conidial resistance during the in planta oxidative burst, and in protection against intracellular damages caused by ITC during the early step of infection. Our results also supported the potential involvement of Glutathion-S-transférase enzymes in ITC detoxification mechanisms. Alteration of mannitol metabolism or inactivation of selected GST resulted in reduced virulence indicating that their targeting would be an attractive option for antifungal strategies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (124 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 110-124

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.