Synthèse et étude de nouveaux antibactériens vectorisés par des complexants du fer, analogues de sidérophores

par Sylvain Fardeau

Thèse de doctorat en Sciences et santé. Chimie fine

Sous la direction de Pascal Sonnet.

Soutenue en 2011

à Amiens .


  • Résumé

    A l'heure actuelle, les systèmes de santé moderne doivent faire face au problème des maladies nosocomiales dues à une résistance accrue des bactéries aux antibiotiques actuels. Il y a donc un besoin crucial de disposer de nouveaux antibiotiques. La bactérie a développé de nombreuses stratégies pour diminuer sa sensibilité aux antibiotiques telles que la diminution de la concentration cytoplasmique du médicament, de rendre moins perméable sa membrane ou d'excréter l'antibiotique par un système d'efflux renforcé. Pour combattre ces résistances, une piste intéressante est d'exploiter les besoins vitaux en fer des bactéries. En effet, le fer, peu présent sous forme libre dans les milieux biologiques, est puisé par les espèces microbiennes via des molécules chélatrices appelées sidérophores. Le complexe ainsi formé est alors reconnu spécifiquement par les récepteurs bactériens puis transporté à l'intérieur de la bactérie. En greffant un motif chélateur du fer reconnu comme un sidérophore à un antibiotique, nous pourrons ainsi vectoriser l'antibiotique via ce système d'absorption spécifique ( stratégie "Cheval de Troie"). Ce qui devrait permette de rétablir une sensibilité de la bactérie à l'antibiothérapie.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (238 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 228-238

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Pôle Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THMD 2011-11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.