Actions publiques et territoires innovants : analyse de la construction des chemins de la compétitivité par les managers territoriaux : le cas du pays d'Aix

par Pierre-Joseph Brétéché

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-Rodolphe Lopez et de Solange Hernandez.

Le jury était composé de Geert Bouckaert, Bernard Pecqueur, Pierre Batteau, Gilbert Benhayoun.

Les rapporteurs étaient Geert Bouckaert, Bernard Pecqueur.


  • Résumé

    Cette recherche envisage la compréhension et la représentation du phénomène de compétitivité territoriale. Phénomène encore peu étudié par le management public, le parti pris est celui d’une exploration hybride susceptible d’inclure dans l’analyse les contextes, les contenus et processus mobilisés. La compétitivité territoriale est donc appréhendée comme un construit et non comme une donnée. L’approche par la complexité vise à re-construire les pratiques effectivement mise en œuvre par les managers territoriaux au travers d’une confrontation de la théorie et de l’empirie.La première partie est destinée à formaliser un cadre conceptuel et méthodologique pour le management de la compétitivité territoriale. Suivant une approche transdisciplinaire, les contours de la mise en action publique pour la compétitivité des territoires y sont délimités. L’heuristique d’axiome global permet la prise en compte des influences des contextes selon une logique « en marché » et une logique « en société ». Les dimensions idiosyncrasiques et diachroniques de la compétitivité territoriales sont définies pour analyser contenus et processus de l’objet de la recherche. Les analogies mécaniques et biologiques permettent ainsi de faciliter la compréhension des modalités managériales émergentes. La deuxième partie passe l’objet de la recherche à l’épreuve empirique. Une étude de cas longitudinale avec deux unités d’analyse encastrées est menée en pays d’Aix. Quatre modalités de management de la compétitivité territoriale sont ainsi dégagées. Suivant un régime d’accumulation, la délimitation du périmètre de la mise en action publique est l’étape initiale. La construction par les managers des arènes collaboratives via les structures génériques de projets des politiques publiques volontaristes dégagent des bouquets de services. La transition de la logique « en marché » à la logique « en société » est assuré par une modalité de proximité sociétale qui émerge des politiques publiques territoriales. La construction d’une arène de convergence des intentions finalisées d’acteurs hétérogènes passe alors par une chaîne locale de l’innovation tissée entre des managers experts. L’écosystème local de l’innovation est constitué par l’encastrement des réseaux personnels de chaque manager et permet de relier des structures hétérogènes aux finalités diverses. Cet écosystème doit alors être managé pour assurer la pérennité du système de compétitivité territoriale au travers du temps. A ce titre, les modes de gouvernance de la compétitivité territoriale doivent favoriser des configurations souples, différenciées et partagées. Des configurations susceptibles de voir se croiser les chemins de la prospérité avec ceux de la compétitivité (différenciées) ; des configurations susceptibles encore de permettre la dialogique des processus d’actions publiques pour arbitrer entre polarisation et dispersion des activités productives (souples) ; des configurations susceptibles enfin de permettre à l’énergie cinétique de se déployer sur un territoire pour le rendre compétitif au travers de la construction d’une arène de convergence des intentions par la proximité sociétale (partagées)


  • Résumé

    This research considers the understanding and representation of the phenomenon of territorial competitiveness. The thesis is an hybrid exploration of new phenomenon studied by the Public Management and may be included analysis of the contexts, contents and processes used. Territorial competitiveness is understood as a framework, not a fact. The complexity approach is to re-build practices effectively implemented by managers through a territorial confrontation of theory and empiricism. The first part formalizes a conceptual and methodological framework for the management of territorial competitiveness. As a transdisciplinary approach, the outlines of public policy-making are defined for the competitiveness of territories. The overall heuristic axiom allows the consideration of the influences of contexts according to a market logic and society logic. Idiosyncratic and diachronic dimensions of territorial competitiveness are defined to analyze contents and processes of the subject of research. Thus, the mechanical and biological analogies allow a better understanding of the emergent management modalities.The second part goes over the empirical test. A longitudinal case study based on two embedded units of analysis is conducted at Aix-en-Provence. Four modalities of territorial competitiveness management have been found. The boundaries lines of public policy-making are defined by the growth of continuous additions. The packages of services emerge from the construction of collaborative arenas by managers through proactive public policies projects. The transition from market logic to society logic is provided by a form of societal proximity that emerges from the territorial public policies. The erection of an arena to lead intentions finalized of heterogeneous actors goes through a local chain of innovation between managers. The local ecosystem of innovation is constituted by the embedding of personal networks of each manager and for linking heterogeneous structures with different purposes. This ecosystem must be managed to ensure the sustainability of the system of territorial competitiveness. Tree types of territorial competitiveness governance would appear concurrently: flexible, differentiated and shared. The first one type will mix the paths of prosperity with those of competitiveness (differentiated). The second type may allow the dialogical processes of public policy-making to arbitrate between polarization and dispersion of productive activities (flexible). The last one may permit the kinetic energy to deploy in an area to be competitive through the construction of an arena of convergence of intentions by social proximity (shared)


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Cézanne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.