Hommes et femmes dans le traitement social de l'infection à VIH au Cameroun

par Sophie Djetcha

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Alice Desclaux.

Le président du jury était Fred Eboko.

Le jury était composé de Alice Desclaux.

Les rapporteurs étaient Anita Hardon, Philippe Msellati.


  • Résumé

    L'épidémie de VIH a introduit la question du risque et de la maladie dans les rapports entre les femmes et les hommes. Parmi les stratégies mises en place du niveau individuel au niveau collectif, différentes selon les situations et inscrites dans des représentations infléchies par le contexte culturel, celles relatives aux personnes atteintes par le VIH sont primordiales. Ce « traitement social » est marqué par des différences et des similitudes entre les hommes et les femmes, qui induisent certaines recompositions des rapports entre hommes et femmes. Cette recherche, qui relève simultanément de l'anthropologie médicale et de l'anthropologie du genre, décrit et analyse la dimension du genre dans le traitement social de l'infection à VIH dans le système de soin au Cameroun. L'analyse des représentations de la maladie à travers les messages sanitaires des années 1980 à 2000 révèle les stéréotypes de genre prévalent dans la société camerounaise et leurs usages dans la prévention. L'expérience d'hommes et de femmes vivant avec le VIH dans le système de soin montre ensuite des différences entre leurs perceptions et conduites, qu'ils soient patients ou professionnels de santé, de l'annonce du statut jusqu'à sa révélation au partenaire. Puis c'est à travers l'expérience du traitement antirétroviral que des différences entre les hommes et les femmes apparaissent dans le système de soin. Enfin, l'étude de la gestion de la sexualité, de la procréation et de l'allaitement montre comment les rôles sociaux des hommes et des femmes se construisent de manière particulière pour des personnes vivant avec le VIH, dévoilant un aspect du genre dans la société camerounaise

  • Titre traduit

    Men and women in the social treatment of HIV infection in Cameroon


  • Résumé

    The HIV epidemic has brought the issue of risk and disease into relations between women and men. Among the strategies set up from the individual to the collective level, varied in different situations and shaped by culturally framed representations, those relating to people living with HIV are crucial. This "social treatment" is marked by differences and similarities between men and women, which induce some reconstructions of the relationships between men and women. This research, which belongs simultaneously to the fields of medical anthropology and anthropology of gender, describes and analyzes the gender dimension of the social treatment of HIV infection in the health care system in Cameroon. The analysis of disease representations through health messages from 1980 to 2000 reveals the gender stereotypes prevalent in the Cameroonian society and their use in prevention. The experience of men and women living with HIV in the health care system then shows the differences between their perceptions and behavior, whether patients or health professionals, from announcement of HIV status by health professionnals to disclosure to partner. Then men and women’s experience of antiretroviral therapy reveal gender dimensions in the health care system. Finally, the study of the management of sexuality, pregnancy and infant feeding shows how the social roles of men and women are built in a special way for people living with HIV, as a window an aspect of gender in Cameroonian society


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Cézanne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.