Hétérogénéité versus homogénéisation des politiques de gestion des ressources humaines au sein d'un groupe

par Fanny Bidoli

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Ewan Oiry et de Philippe Méhaut.

Le président du jury était Thomas Durand.

Le jury était composé de Ewan Oiry, Philippe Méhaut, Thomas Durand, Vincent Merle, Martine Brasseur.

Les rapporteurs étaient Vincent Merle, Martine Brasseur.


  • Résumé

    Cette thèse se focalise sur une analyse de l’hétérogénéité des politiques de GRH subie par les entités, en balance avec un souhait d’homogénéisation émanant du Groupe.Dans le cadre d’un Groupe de type conglomérat issu de rachats de sociétés ou encore de gains de marchés, les politiques de GRH peuvent effectivement être hétérogènes. Cependant, la tendance actuelle encourage à une homogénéisation de ces politiques.Cette recherche propose d’analyser la dynamique des processus d’homogénéisation en trois temps. Nous identifions donc en premier lieu l’origine de l’hétérogénéité des politiques de GRH, puis les raisons de son maintien, ou, a contrario, de son homogénéisation. Pour ce faire, nous nous appuyons sur un cadre conceptuel élaboré sur la base d’une théorisation multiple articulée en termes de grille d’analyse autour de l’approche de la contingence des RH, de la culture d’entreprise et des apports de Crozier et Friedberg relatifs à l’acteur (1977).D’un point de vue empirique, cette recherche est effectuée dans le cadre d’une Convention CIFRE au sein de la Région Sud Est de la Division Propreté d’un Groupe dédié aux services à l’Environnement. Elle s’appuie sur une méthodologie qualitative et quantitative par un recours à des statistiques descriptives appliquée à l’analyse de trois politiques clés en matière de GRH : la rémunération, l’assurance complémentaire de frais de santé et le recrutement. Elle se concentre sur une catégorie peu étudiée, les ouvriers.


  • Résumé

    This doctoral thesis focuses on an analysis of the heterogeneity of HRM policies experienced by entities, balanced with a desire of homogenization from the Group they belong to.In conglomerate-type groups created from takeovers or from market gains, HRM policies can indeed be heterogeneous. However, the current trend goes towards the homogenization of these policies.This research aims to analyze the dynamics of the homogenization process in three stages. First, we identify the origin of the heterogeneity of HRM policies and the reasons for its maintenance, or, conversely, its homogenization.To do so, we rely on a conceptual framework based on a multiple theory using an analysis grid based on the contingency approach to HR, corporate culture and the contributions of Crozier and Friedberg related to the actor (1977).From an empirical point of view, the research is part of a CIFRE Convention in the Southeast Region of France of the Waste and Environmental Services division of an group dedicated to environmental services. It is based on a qualitative and quantitative methodology by the use of descriptive statistics applied to the analysis of three key policies in HRM: wages, health insurance, and recruitment. It focuses on a little studied group: the workers.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (367 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 329-340

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille II. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.