Etude du rôle de la protéine de stress p8 et son implication dans la progression tumorale et la formation de métastases dans le cancer du pancréas

par Maria José Sandi vargas

Thèse de doctorat en Biologie, Spécialité Immunologie

Sous la direction de Juan Lucio Iovanna.

Le président du jury était Philippe Naquet.

Le jury était composé de Juan Lucio Iovanna, Philippe Naquet, Pierre Cordelier, Arcaitz Carracedo Perez, Laurent Bartholin, Daniel Birnbaum.

Les rapporteurs étaient Pierre Cordelier, Arcaitz Carracedo Perez.


  • Résumé

    P8 est un gène lié au stress cellulaire qui a été identifié et caractérisé dans notre laboratoire. Il est surexprimé dans diverses pathologies, et plus particulièrement dans l'adénocarcinome pancréatique. Notre étude se focalise sur le rôle de p8 dans la progression tumorale et la formation des métastases du cancer du pancréas. Dans ce travail, nous avons démontré, dans un premier temps, que p8 régule la migration, l'adhésion et l'invasion cellulaire induites par diverses molécules dont le TGF-β1, par le biais de la GTPase CDC42, dont il contrôle l'expression et l'activité. Nous avons prouvé aussi que la présence de p8 est nécessaire pour la mise en place d'une transition épithélio-mésenchymateuse, facilitant ainsi l'action pro-tumorale du TGF-β1. Enfin, une analyse morphologique d'adénocarcinomes pancréatiques humains et murins nous a permis d'identifier la présence de cellules « cannibales », déficientes en p8, capables de phagocyter et ainsi limiter la prolifération d'autres cellules. Nous avons décortiqué ce mécanisme au niveau moléculaire. Son étude nous a permis de conclure, qu'en absence de p8, une nouvelle transition de type épithélio-phagocytaire est instaurée, ayant comme résultat un cannibalisme cellulaire, potentialisé notamment par le TGF-β1, qui agirait dans ce cas comme un agent anti-tumoral. L'avancée de ces résultats donne place à des nouvelles perspectives vis-à-vis de l'importance de p8, d'abord d'un point de vue moléculaire sur les actions pro et anti-tumorales du TGF-β1, ensuite en tant que potentielle cible thérapeutique dans le cancer du pancréas.


  • Résumé

    P8 is a gene related to cellular stress, identified and characterized in our laboratory, and overexpressed in several diseases, especially in pancreatic cancer (PDAC). Our study focuses on the role of p8 in tumor progression and metastasis formation in PDAC. In this work, we have demonstrated that firstly, p8 regulates pancreatic cancer cell migration, invasion and adhesion, induced by several molecules like TGF-β1, through CDC42, a small GTPase, whose expression and activation is controlled by p8. We also established that p8 is necessary to set up epithelial-to-mesenchymal transition, promoting TGF-β1 pro-tumoral effects. Finally, morphological analysis of human and murine pancreatic cancer, allowed us to identify “cannibal” cells, in which p8 expression was absent, able to phagocytose another cells and in this way limit its proliferation. We dissected the mechanism involved in this process at the molecular level. This study led us to conclude that when p8 is absent, a new epithelial-to-phagocytic transition takes place, resulting in cell cannibalism, maximized by TGF-β1 action that will play an anti-tumoral role. These results underscore, on one hand, the crucial role of p8, at the molecular level, over the pro and anti-tumoral effects of TGF-β1 and on the other hand its potential role in pancreatic cancer therapy.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille II. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.