Rôle des lymphocytes Natural Killer dans les états infectieux sévères chez l'homme

par Laurent Chiche

Thèse de doctorat en Biologie, Spécialité Immunologie

Sous la direction de Eric Vivier.

Le président du jury était Michel Fougereau.

Le jury était composé de Eric Vivier, Michel Fougereau, Pierre Galanaud, Marie-Christine Bene, Laurent Papazian.

Les rapporteurs étaient Pierre Galanaud, Marie-Christine Bene.


  • Résumé

    Les patients admis en réanimation semblent pouvoir présenter des infections sévères à CMV, en dehors de tout traitement immunosuppresseur, mais l’incidence exacte de ces infections est difficile à évaluer. Nous avons réalisé un dépistage systématique du CMV chez 242 patients consécutifs, considérés non immunodéprimés avant leur admission en réanimation. Nous avons ainsi identifié que 16% des patients développaient au cours de leur séjour en réanimation une infection à CMV. La mortalité des patients ayant présenté une infection à CMV était supérieure à ceux n’ayant pas présenté l’infection. La physiopathologie des réactivations à CMV chez ces patients est incomprise. Nous avons sélectionné les patients de réanimation non-immunodéprimés et séropositif pour le CMV à l’admission, et nous avons comparé le statut des NK circulants de 15 patients ayant présenté une réactivation CMV dépistée par antigénémie circulante (les cas) à celui de 15 patients contrôles appariés aux premiers pour l’âge, le sexe, et la gravité à l’admission. Dans la période précédant la réactivation CMV, alors que les capacités de cytotoxicité sont comparables, nous mettons en évidence une déficience NK en termes de capacité de production d’interféron gamma chez les cas en comparaison des contrôles, et également de témoins sains. Le sepsis, cad le tableau clinique résultant de la réponse à toute infection, est dans sa forme la plus sévère, l’une des principales causes d’admission en service de réanimation. Nous avons réalisé un « immunomonitoring » complet des NK circulantes à la phase initiale d’états pro-inflammatoires chez 42 patients admis en réanimation pour des motifs infectieux (sepsis sévère ou choc septique) ou des tableaux de SIRS non infectieux. Les patients septiques présentaient une capacité réduite de dégranulation en comparaison des patients non-septique (SIRS). Ils présentaient également une réduction de la sécrétion d’interféron-, toujours en comparaison des patients SIRS.


  • Résumé

    Patients admitted to the intensive care unit (ICU) seem to have severe infections with CMV, without any immunosuppressive therapy, but the exact incidence of these infections is difficult to assess. We conducted a systematic screening of CMV in 242 consecutive patients non-immunosuppressed before ICU admission. We identified that 16% of patients developed CMV infection during their stay in ICU. The mortality of patients with CMV infection was higher than those without such infection. The pathophysiology of CMV reactivation occurring in critically ill patients with no previous immunosuppression is misunderstood. We selected non-immunocompromised ICU patients, CMV seropositive at admission, and we compared the status of circulating NK of 15 patients with CMV reactivation detected by antigenemia (cases) to 15 controls matched for age, gender, and severity on admission. In the period preceding the CMV reactivation, whereas capabilities cytotoxicity (degranulation) are comparable, we show impaired NK in terms of production of gamma interferon in cases compared to controls, and also healthy. Levels of IL-10 were significantly higher in cases with a strong correlation between the levels of this cytokine and severity of CMV reactivation as measured by the number of cells positive antigenemia. Sepsis, the clinical picture resulting from the response to any infection, in its severest form, is one of the main causes of admission in ICU. We conducted a complete immunomonitoring of circulating NK in the initial phase of pro-inflammatory state in 42 patients admitted to intensive care for reasons of infection (severe sepsis or septic shock) or of non-infectious SIRS (systemic inflammatory response syndrome). Septic patients showed a reduced ability of degranulation compared with non-septic patients (SIRS). They also showed a reduction in the secretion of gamma interferon, compared with patients with SIRS.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (153 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille II. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.