L'intégration des immigrées marocaines vieillissant seules en France et en Belgique. : Quelle perception ont-elles de leur vie et de leur avenir, au regard des politiques publiques mises en œuvre dans les deux pays d'accueil ?

par Majda Cherkaoui

Thèse de doctorat en Anthropologie bioculturelle

Sous la direction de Nicole Chapuis.

Le président du jury était Gilles Boetsch.

Le jury était composé de Nicole Chapuis, Gilles Boetsch, Claudine Attias-Donfut, Awad Fouatih.

Les rapporteurs étaient Claudine Attias-Donfut, Awad Fouatih.


  • Résumé

    La France et la Belgique sont deux pays qui ont attiré massivement l'immigration marocaine dans les années soixante/soixante-dix. Beaucoup de ces immigrés ont vieilli dans les pays d’accueil. Parmi eux, des femmes, qui sont venues seules ou ont rejoint leurs maris du fait du regroupement familial. Nous nous sommes intéressée à une catégorie de femmes particulièrement vulnérables, les femmes de 50/60 ans vivant seules et arrivant à l’âge de la retraite. Elles sont veuves, célibataires, divorcées ou abandonnées par leur mari et ont de petits revenus. Notre étude qualitative de terrain a porté sur leur histoire de vie et la perception qu’elles ont de leur vie et de leur avenir. Ces femmes enquêtées vivent dans deux lieux géographiques différents, la région parisienne et la région bruxelloise. Ce choix a été dicté par des contextes d’intégration différents, en France et en Belgique, du point de vue institutionnel et de celui des politiques migratoires. En effet, ces deux pays ont des approches de l’intégration comportant certaines divergences historiques et idéologiques qui peuvent influer sur le mode de vie et les perceptions des immigrés. Citons un point particulièrement sensible : la France prône l’intégration républicaine alors que la Belgique reconnait les communautés culturelles.Cependant, quelque soit leur lieu de vie, ces femmes subissent la « triple peine » d'immigrée, de personne âgée et de femme. Elles n'ont pas pu, au cours de leur trajectoire de vie, accéder à l'ensemble des dispositifs du droit commun auxquels elles auraient pu prétendre.


  • Résumé

    France and Belgium have both massively attracted Moroccan immigration in the nineteen sixties and seventies. Many among those immigrants got old in their new country. Among them were women who had come on their own or to join their husbands for family gathering and settlement.We have directed our research onto a category of particularly vulnerable women in their fifties and sixties who live on their own and are approaching the age of retirement. Widowed, single, divorced or abandoned by their husbands, they live on low income. Our qualitative field study focused on their story and their own perceptions of their past life and future.The women we've interviewed live in two different locations—Paris and its suburbs, and the Brussels area. This choice was imposed on us because the two contexts of immigration are different in France and in Belgium, as far as institutions and immigration policies are concerned. Here is a very sensitive related issue—Republican integration is advocated in France while cultural communities are recognized in Blegium.Whatever their social standards, however, those women undergo the triple penalty of being immigrants, elderly and women. They were not able, during their lifetime, to get an access to all the legal devices they could have claimed for.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol.(308 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Nord). UMR 7268 ADES. Laboratoire d'anthropologie bio-culturelle.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille II. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.