Les phénomènes psychosomatiques à la lettre : Une application clinique au trait unaire

par Lionel Diebold

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Louis Pedinielli.

Le président du jury était François Sauvagnat.

Le jury était composé de Jean-Louis Pedinielli, François Sauvagnat, Isabelle Boulze, Victoria Grace, Delphine Scotto di Vettimo.

Les rapporteurs étaient Isabelle Boulze.


  • Résumé

    Cette thèse est orientée vers les souffrances ressenties par les sujets avec un phénomène psychosomatique (PPS). Ma pratique clinique en chirurgie à l’hôpital public fonde l’intérêt des PPS dans une maladie somatique. Le caractère énigmatique du phénomène évoque la butée des discours médical et psychologique. Généralement, ces discours buttent sur le PPS. Ces patients sont rapidement diagnostiqués comme psychosomatique. Ce diagnostic évite la question du soin. Ces patients sont disqualifiés (défaut de pensée ou émotion inadaptée), sans solution de traitement. C’est un problème de santé publique. Beaucoup de théories considèrent que les psychotiques ne peuvent avoir des troubles somatiques. De quoi meurent ils alors ? Pour discuter ces positions théoriques et descriptives, cette thèse revient à la pratique, avec des patients souffrant de PPS. Généralement, les interprétations des PPS sont centrées sur le signifiant ou l’objet a, un objet pulsionnel. Quelque chose s’écrit inconsciemment, sur la répétition en nombre. La problématique conduit à l’hypothèse : « avec un sujet de structure psychopathologique, psychose ou névrose, la clinique des PPS à l’hôpital est une clinique du trait unaire, qui peut se transformer en une clinique de la lettre ».La méthodologie adoptée est une praxéologie, une articulation entre pratique et théorie. Des études de cas illustrent ce chemin. Le paradigme est la psychanalyse. L’hypothèse est mise à l’épreuve par la clinique. Une autre interprétation est efficace pour le PPS, le trait unaire. La répétition en nombre s’arrête et le PPS disparaît. Cette psychothérapie préserve la réponse subjective du PPS, limite la Jouissance et autorise une autre position subjective, avec des structures psychopathologiques différentes.


  • Résumé

    This thesis is orientated by the suffering felt by the subjects with a psychosomatic phenomenon (PSP). My clinical practice at the surgery unit of the public hospital is basis toward PSP on a somatic disease. This enigmatic character of the phenomena evokes well the abutting of medical and psychological discourses. Usually, these discourses bump into PSP, and these patients are rapidly qualified, like psychosomatic. This diagnosis avoids the caring, and patients are disqualified (deficit of mentation or maladapted emotion), without care’ solution. More this reality is a problem for Public Health. Some theories considered psychosis unable to have some somatic troubles. But how explain they died ?To discuss theses theoretical and descriptive positions, this thesis has decided to turn back to the practice, with some patients suffering from PSP. Usually about PSP, the interpretations are focusing on the signifier and the object “a”, which is an object of Pulsion. Something is writing unconsciously, in the repetition in number.Problematic leads us to posit an hypothesis: “With a subject of psychopathologic structure, psychosis or neurosis, the clinical practice of PSP at the hospital, is a clinical practice of “trait unaire” which can moved in clinical practice of letter”.Methodology adopted is praxeology, an articulation between practice and theory. Studies of cases illustrate this way. The paradigm is psychoanalysis.Hypothesis is corroborated by the clinical practice. An other interpretation is efficiente with PSP, “trait unaire”. The repetition in number stop and PSP disappears. This psychotherapeuty preserv the subjective answer of PSP, limit to the Jouissance and authorize an other subjective position, with the different psychopathologic structures.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (508 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 500-508

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.