Caractéristiques prosodiques spécifiques de l'anglais parlé au Pays de Galles : l'influence de la langue galloise

par Laetitia Calabrese

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Daniel Hirst.

Le jury était composé de Daniel Hirst, Nicolas Ballier, Philip Carr, Sophie Herment-Dujardin, Moya Jones.

Les rapporteurs étaient Nicolas Ballier, Philip Carr.


  • Résumé

    Ce travail a trois objectifs principaux. Tout d’abord, contribuer à l’étude du système rythmique des langues et des variétés dialectales à travers l’analyse du rythme de l’anglais parlé au pays de Galles et de la langue galloise en utilisant comme point de comparaison l’anglais dit standard. Puis, démontrer qu’il existe un allongement final bien plus marqué en gallois et en anglais gallois (bilingues & monolingues) qu’en anglais standard. Et enfin, prouver que les résultats obtenus lors de cette étude sont étroitement liés à l’influence majoritaire de la langue galloise sur celle des autres variétés d’anglais présentes dans ce pays. Dans cette optique, nous avons, dans un premier temps, élargi la base de données Eurom I et nous avons ensuite mené différents tests de perception et études statistiques. Il en ressort que la langue galloise est effectivement le substrat principal de l’anglais parlé au pays de Galles, que ce soit chez les gallois bilingues ou monolingues (personnes résidant au pays de Galles ne parlant qu’anglais). En effet, la longueur de l’allongement en syllabe finale inaccentuée va en décroissant du gallois à l’anglais standard. Cependant, étant donné l’impossibilité de catégoriser de façon précise le rythme du gallois et de l’anglais gallois en tenant compte de tous les paramètres métriques, il est plus difficile d’affirmer de façon catégorique que la langue galloise joue un rôle prépondérant sur ces derniers.

  • Titre traduit

    Prosodic characteristics specific to the English spoken in Wales : the influence of the Welsh language


  • Résumé

    This thesis has three main objectives. First of all, to contribute to the study of the rhythmical system of languages and dialectal varieties through the analysis of rhythms in Welsh English and Welsh, using Standard English as a focal comparative element; then, to demonstrate that the final lengthening is much more notable in Welsh and in Welsh English (bilinguals and monolinguals) than in standard English; finally, to prove that this study’s results are tightly intertwined with the influence of the Welsh language, which is greater than that other English accents present in this country. For that purpose, we have first widened the Eurom 1 database and then carried out various perception tests and statistical analysis. The results show that the Welsh language is the substratum of the English spoken in Wales, as much for bilinguals as for monolinguals (residents of the country speaking only English). Indeed, the length of the final unstressed syllable decreases from Welsh to Standard English. However, as it is impossible to classify with precision the rhythm of Welsh and Welsh English taking into account all the metrics, it is more difficult to establish with certainty whether the Welsh language has a major influence on the latter.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.