La fabrique des identités aux Antilles "françaises" : Discours savants, discours littéraires, rayons des bibliothèques

par Anna Lesne

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Jean-Luc Bonniol.


  • Résumé

    Nous analysons ici les discours identitaires d’écrivains des Antilles françaises, principalement Aimé Césaire, Edouard Glissant, Maryse Condé, Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant. Autour de la question centrale des ensembles géographiques que dessinent leurs discours sur l’homme (nègre, noir, antillais ou créole), nous examinons leur contexte de production, les enjeux de leurs positions, leur dimension performative et les voies par lesquelles ces discours peuvent influencer les représentations collectives. Nous portons une attention particulière aux rapports entre écrivains et anthropologues : certains écrivains valorisent la perception du natif et celle de l’artiste, arguant de l’efficacité cognitive de l’écriture littéraire sans disqualifier le discours scientifique. Les espaces d’appartenance qu’ils donnent à voir sont en rapport avec les découpages des littéraires et des savants (en particulier Herskovits, Bastide, Leiris, Benoist, Chaudenson, Hall, Gilroy). Nous montrons que leurs « originales géographies » ne se résument pas à la vision d’Antilles africaines pour Césaire, d’un monde noir pour Condé, d’un monde créole pour la Créolité ou de l’archipel pour Glissant. En rapport avec leurs conceptions des identités, associées à une résistance croissante à l’ethnicisation par l’autre et aux catégorisations, la complexité et la variabilité de leurs discours réduisent leur impact, cependant sensible dans la constitution des fonds locaux des bibliothèques. Ils se préoccupent de la diffusion locale de leurs discours, à travers l’interaction directe avec le public, parfois l’enseignement, et la création de prix littéraires. Nous montrons enfin que les veillées littéraires et autres manifestations dans lesquelles ils s’investissent depuis vingt ans témoignent de leur intérêt pour l’émergence de communautés de lecteurs, la sociabilité littéraire étant le vecteur du renforcement de sentiments d’appartenance.

  • Titre traduit

    The construction of identities in the French Caribbean : Scientific discourse, literary discourse, library collections


  • Résumé

    This work analyzes identitarian discourses among writers from the French Caribbean, in particular Aimé Césaire, Edouard Glissant, Maryse Condé, Patrick Chamoiseau and Raphaël Confiant. Around the central question of the geographical ensembles outlined in their discourses on man (Negro, Black, West Indian or Creole), I examine the context of their production, their implications, their performative dimension and the ways in which these discourses can influence collective representations. I focus in particular on the relations between writers and anthropologists. Certain writers promote native and artistic perception, and stress the cognitive efficacy of literary writing without however disqualifying scientific discourse. The spaces of belonging they set out are linked to mappings proposed by literary scholars and social scientists (notably Herskovits, Bastide, Leiris, Benoist, Chaudenson, Hall, Gilroy). I show that their « original geographies » cannot be reduced to Césaire’s conception of African West Indies, Condé’s Black world, the Creolity movement’s Creole world, or Glissant’s Archipelago. Linked to their conceptions of identity and an increasing resistance to categorizations and to ethnicization by the other, the complexity and variability of their discourses reduce their impact, although it remains visible in the way that local collections in libraries are organized. The writers are concerned with the local diffusion of their discourse through direct interaction with the public, sometimes teaching, and the creation of literary prizes. Finally, I stress that their participation in literary evenings and other cultural events over the last twenty years testifies to their interest in the emergence of reader communities and in literary sociability as a means of reinforcing a sense of belonging.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (633 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 596-627

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.