Pratiques, usages, situations : Michel De Certeau, son contexte et sa postérité

par Mohammed Chaouki Zine

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Livet.

Soutenue le 12-12-2011

à Aix Marseille 1 , dans le cadre de Ecole Doctorale Cognition, Langage et Education (Aix-en-Provence) , en partenariat avec Université de Provence. Département de philosophie (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Pierre Livet, Bernard Conein, Louis Quéré, Jacques Morizot, Olivier Mongin.

Les rapporteurs étaient Bernard Conein, Louis Quéré.


  • Résumé

    Historien, philosophe et anthropologue, Michel de Certeau (1925-1986) est une figure singulière dans le paysage intellectuel français. Son œuvre représente, par son étendue et sa profondeur, un tournant décisif dans les idées philosophiques contemporaines. Tout en conservant l’essentiel des enseignements concernant l’historiographie et la mystique, il introduit de nombreux thèmes philosophiques et sociologiques pour lire la tradition et le monde moderne. Notre travail consiste à examiner l’idée principale selon laquelle les pratiques sont des usages ou des opérations tributaires d’une situation. Pour cela, de Certeau emploie une panoplie de notions telles que la formalité des pratiques et la stratégie et la tactique ainsi que d’autres concepts connexes dans le but de rendre compte des pratiques sociales et ce que les individus font avec l’ordre qui leur est proposé ou imposé. L’objectif est d’étudier la manière, prudente et ingénieuse, par laquelle les individus contournent les impératifs de cet ordre dans les multiples façons de faire usage du lieu, du temps et de la mémoire. Ces usages indociles se manifestent en particulier dans les pratiques quotidiennes. Ceci nous amène à nous interroger sur l’actualité des analyses de Certeau et leur apport dans les réflexions d’aujourd’hui : sur quelle assise théorique se base-t-il pour étudier la nature et la fonction de ces pratiques? Ses réflexions ont-elles changé notre approche du social, du culturel, du politique?


  • Résumé

    The historian, philosopher and anthropologist Michel de Certeau (1925–1986) stands out as a singular figure in the French intellectual landscape. The scope and depth of his work represent a decisive turning-point in the contemporary philosophical ideas. Though he retained the bulk of the teachings relating to historiography and mysticism, he introduced many philosophical and sociological themes to read the traditional and the modern world. Our work consists in examining the main idea according to which practices are customs or operations dependent on a situation. In order to do that, de Certeau uses a full array of notions such as the formality of practices, the strategy and the tactics along with other closely related concepts aiming at explaining social practices and what people do with the order proposed to or imposed on them. The purpose is to study the cautious and clever manner in which people bypass this order’s requirements in their manifold uses of space, time and memory. These rebellious customs are particularly expressed in everyday practices. This leads us to wonder how topical Certeau’s analyses are and how much they can affect today's reflections: what theoritical foundation is he relying on to study nature and the function of these practices? Have his reflections changed our approach to the social, cultural and political issues?


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (400 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 380-393. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.