Le verre comme mode d’emballage en Provence à l’époque moderne et contemporaine : Industrie, productions, commerce (1720 – 1920)

par Laurence Serra

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Danièle Foy.

Le président du jury était Philippe Mioche.

Le jury était composé de Danièle Foy, Philippe Mioche, Michel Figeac, Jeannette Lefrancq, Jean-Luc Olivier.

Les rapporteurs étaient Michel Figeac, Jeannette Lefrancq.


  • Résumé

    Conditionner les produits alimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques pour les conserver et les transporter a toujours été une nécessité pour des hommes à la fois consommateurs et commerçants. Cette étude, qui relève à la fois de l’histoire et de l’archéologie, souligne le rôle majeur joué par le verre, en Provence, au XVIIIe et au XIXe siècle, comme mode de conditionnement des marchandises de qualité. Depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, les produits de luxe, vins fins, huiles surfines et parfums sont protégés et mis en valeur par leur emballage en verre. Il est le matériau idéal car il possède toutes les qualités physiques et chimiques pour devenir fonctionnel et esthétique. Lorsque la Provence se lance, dans les premières décennies du XVIIIe siècle, à la conquête marchande des espaces maritimes, elle bénéficie d’une économie fondée sur la transformation d’agro-alimentaire local ou importé. L’industrie des emballages prend alors un essor considérable en Provence en lien avec cette économie. Les contenants en verre vont ainsi s’exporter à travers le monde, par bateau, grâce à l’action conjuguée de facteurs favorables : le rayonnement international du port de Marseille ainsi que les progrès techniques liés à l’adoption d’une nouvelle source d’énergie, le charbon. Influencée par l’exemple des autres régions, françaises et européennes, la verrerie provençale connaît une métamorphose notable qui conduit à l’abandon progressif des ateliers forestiers au profit d’une implantation portuaire. Sources écrites et iconographiques constituent une grande part de notre documentation complétée par les sources archéologiques. Elles sont liées principalement à la découverte et à l'étude récente d'épaves ainsi qu'à l'inventaire d'un mobilier diversifié, issu des collections publiques et privées.

  • Titre traduit

    Packaging glass in Provence in the modern and contemporary era : Industry, Products and Trade (1720 – 1920)


  • Résumé

    Packaging food products, pharmaceuticals, and cosmetics to store them and transport them has always been a necessity for humans, both as consumers and merchants. This study, which deals with both history and archeology, highlights the major role played by glass, in Provence, in the 18th and 19th centuries, as a packaging quality method. Since Antiquity, and until the present day, luxury products, fine wines, delicate olive oils, and perfumes have been protected and emphasized through their glass packaging. It is the ideal material because it has all of the necessary physical and chemical properties to become functional and aesthetic. When Provence set out, in the early decades of the 18th century, in merchant conquest of the seas, it had an economy based on the transformation of local or imported agricultural goods. The manufacture of packaging then saw a considerable rise in Provence tied to this economy. Glass containers were then exported throughout the world, by sea, thanks to the combined action of favorable factures: the international reputation of the port of Marseille as well as the technical progress tied to the adoption of a new energy source : coal extraction. Influenced by the example of other regions, both French and European, Provencal glassworks underwent a notable metamorphosis which led to the gradual abandonment of forest glasshouse for port locations. Written and iconographic sources constitute a large part of our documentation supplemented by field sources. These are mainly tied to the discovery and recent study of shipwrecks as well as the survey of a diversified archeological inventory, derived from public and private collections.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.