Un poète anonyme du XIème siècle : le Liber Prefigurationum Christi et Ecclesie et son auteur : Edition, traduction, commentaire

par Sylvain Leroy

Thèse de doctorat en Langues et littératures anciennes

Sous la direction de Jean-Louis Charlet.


  • Résumé

    Le Liber Prefigurationum Christi et Ecclesie est un poème anonyme latin datable de la fin du XIème siècle. Il n’est présent en entier que dans un seul manuscrit parisien. Il s’agit d’une réécriture de la Bible comportant 2670 hexamètres dactyliques. L’auteur a paraphrasé un certain nombre d’épisodes de l’Ancien Testament et a ajouté des commentaires exégétiques et moraux. La thèse comprend, dans une première partie, une introduction au texte et à sa traduction. Elle étudie la structure du poème, les techniques de réécriture, l’utilisation des commentaires exégétiques et des poètes antérieurs à la rédaction. Elle compare le Liber avec d’autres réécritures bibliques tardo-antiques ou médiévales. Elle dresse enfin un portrait de l’anonyme en insistant sur sa culture, ses techniques de versification, ses structures de pensée et ses intentions. La deuxième partie de l’ouvrage comprend une nouvelle édition critique du texte ainsi que sa première traduction. Elle s’accompagne d’un apparat des gloses et des sources bibliques. La troisième partie du travail est constituée d’un commentaire « épisode par épisode » de l’ensemble du poème. Il évoque la place de chaque passage dans l’économie de l’œuvre (en particulier dans les cas d’antéposition ou de postposition par rapport à la matière biblique), la réécriture de l’hypotexte biblique, la présence et la fonction des commentaires, les sources patristiques ainsi que la justification de nos choix d’édition lorsqu’ils diffèrent du texte établi par G. Dinkova en 2007.

  • Titre traduit

    An Anonymous Poet of the Eleventh Century : The Liber Prefigurationum Christi et Ecclesie and his Author : Edition, Translation, Commentary


  • Résumé

    The Liber Prefigurationum Christi et Ecclesie is an anonymous poem, written in Latin, which can be dated from the end of the eleventh century. The unabridged version is to be found in only one Parisian manuscript. The verse composition is a bible rewriting containing 2670 hexameters. The author has versified many episodes of the Old Testament and has added exegetical and moral commentaries. The thesis contains, in its first part, an introduction to the Latin text and its translation, which studies the poem structure, the rewriting modes, the exploitation of the exegetical commentaries and of the poets who have written prior to the Liber composition. It also compares the Liber with other biblical rewritings either from late Antiquity or from the Middle Ages. Finally it draws the portrait of the anonymous poet by emphasizing his culture, his versification, his way of thinking and his aims. The second part of the work comprises a new critical edition of the text as well as its first translation. It also includes an apparatus of the glosses and of the biblical references. The third part is a commentary “episode by episode” of the whole poem which mentions the place of each passage in the work (particularly in case of anteposition or postposition), the rewriting of the biblical hypotext, the presence and function of the commentaries, the doctores used by the author, as well as the explanation of our edition choices, when they are different from the text written by G. Dinkova in 2007.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.