Caractérisation de l'architecture publique proto-augustéenne à Glanum (Bouches-du-Rhône)

par Elsa Sagetat-Basseuil

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Xavier Lafon.

Soutenue le 21-10-2011

à Aix Marseille 1 , dans le cadre de Ecole Doctorale Espaces, Cultures, Sociétés (Aix-en-Provence) , en partenariat avec Institut de recherche sur l'architecture antique (France) (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Xavier Lafon, Anne-Marie Adam, Dominique Tardy, Pierre Gros, Pierre Moret.

Les rapporteurs étaient Anne-Marie Adam, Dominique Tardy.


  • Résumé

    L’agglomération de Glanum (Saint-Rémy-de-Provence, 13) occupée dès l’Age du Bronze jusqu’au IIIème s. ap. J.-C., selon la chronologie actuellement admise, constitue une référence ornementale et architecturale en Provence, pour sa période dite « préromaine ». Pourtant, des incohérences entre chronologie (IIIème-IIème s. av. J.-C.) et son ornementation architecturale (de référence italique) subsistent. Le centre monumental de l’agglomération « préromaine » est attribué aux populations grecques de Marseille par Henri Rolland, principal fouilleur du site archéologique, alors qu’Anne Roth-Congès propose de rendre l’agglomération aux populations indigènes locales. Nous avons choisi l’étude de la zone centrale du site actuellement dégagé, pour discerner les influences ornementales de l’architecture publique et définir qui habitait la ville, qui était à l’origine de sa monumentalisation et quel était alors son statut administratif. A l’époque impériale, le forum est construit sur un remblai permettant l’aménagement d’une large plate-forme qui autorise la conservation des édifices monumentaux et leur mobilier architectural associé. Nous avons eu l’opportunité de mener une fouille archéologique de faible ampleur dans cette zone. Les études de la stratigraphie et du mobilier céramique autorisent désormais une nouvelle chronologie dénouant les incohérences d’antan. L’étude du mobilier architectural montre une large influence italique mais avec des caractéristiques propres, inspirées des décors orientaux. L’examen des vestiges conservés met en évidence le même phénomène avec une adaptation des plans classiques à la topographie de l’agglomération. Enfin, le statut de l’agglomération reste difficile à décrypter, mais il s’inscrit dans le cadre de l’administration romaine qui se met en place dans le courant du Ier s. av. J.-C.


  • Résumé

    The urban area of Glanum (Saint-Rémy-de-Provence, 13) inhabited from the Bronze Age to the 3rd century A.D., according to the currently assumed chronology, constitutes a standard reference for ornamentation and architecture in Provence for the period known as “ pre-Romanesque”.Yet, some inconsistencies remain between its chronology (3rd- 2nd century B.C.) and its architectural ornamentation (with Italic reference). The monumental centre of the “pre-Romanesque” town has been ascribed to Greek populations in Marseilles by Henri Rolland, the principal digger of the archaeological site, whereas Anne Roth-Congès has proposed to give the town back to local native populations.We have chosen to study the central area of the currently cleared site in order to make out the ornamental influences of public architecture and to define who had lived in the town, who was at the origin of the creation of its monuments and which administrative status it had at the period.At the imperial time, the forum was built on an embankment permitting the development of a broad platform which allowed the preservation of monumental buildings and their associated architectural furniture. We had had the opportunity to carry out a small-scale excavation on this area. A close study of the stratigraphy and the ceramic furniture allowed from now on a new chronology which untangles the inconsistencies of former days.The examination of the architectural furniture shows a large Italic influence but with characteristics of its own, inspired by oriental décor. The study of preserved remains reveals the same phenomenon with an adaptation of classical plans to the topography of the town.Finally, the status of the town remains difficult to decipher but it must have been part of the Roman administration framework which was setting up in the course of the 1st century B.C.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 3 vol. (304, 179, non paginé [ca 190] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.[271]-304.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.