Enrichissements de siegel

par Ismael Bachy

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de John Hamal Hubbard.

Le président du jury était Mitsuhiro Shishikura.

Le jury était composé de John Hamal Hubbard, Mitsuhiro Shishikura, Xavier Buff, Lei Tan, Peter Haïssinsky, Pascal Hubert.

Les rapporteurs étaient Xavier Buff, Lei Tan.


  • Résumé

    On s'intéresse dans ce travail à la description des enrichissements des disques de Siegel d'une fraction rationnelle f. Dans un premier temps nous étudions les enrichissements qui sont définis sur un ouvert de la grande orbite d'un disque de Siegel donné. Ce sont nécessairement des applications qui commutent à f là où les compositions ont un sens. Ce sont donc des applications linéaires en coordonnées linéarisantes. Le résultat principal de ce travail est que l'on peut obtenir toutes les applications linéaires en coordonnées linéarisantes définies sur un sous-disque du disque de Siegel de f. Pour démontrer ce résultat nous utilisons la compacité des applications linéarisantes normalisées, le théorème des fonctions implicites dans l'espace des fractions rationnelles de degré fixé et une étude du comportement du rayon d'univalence des applications linéarisantes. Nous identifions également les approches donnant lieu à des enrichissements définis ou à valeurs dans le disque de Siegel tout entier (enrichissements maximaux). Au passage nous généralisons aux limites avec ordre de contact fini par rapport au cercle unité un théorème de JC.Yoccoz sur le comportement du rayon d'univalence pour la famille quadratique lorsque le paramètre converge vers un nombre complexe de module un et d'argument un nombre de Brjuno.Ensuite, nous nous intéressons au cas où f a plusieurs cycles de disques de Siegel. Nous utilisons le théorème de transversalité d'A.Epstein pour décrire les enrichissements de f dans ce cas là. La linéarisabilité de f et la convergence des applications linéarisantes permet de transférer le problème de la description des enrichissements de Siegel de f à un problème de limite géométrique de sous-semigroupes de l'ensemble des nombres complexes non-nuls engendrés par un élément. Nous donnons dans ce travail un modèle topologique de l'adhérence de cet ensemble de sous-semigroupes. Nous déduisons de ces résultats une interprétation en terme de convergence géométrique de dynamiques de polynômes quadratiques et une description des points d'accumulation, pour la topologie de Hausdorff sur les compacts non-vides, des ensembles de Julia lorsque le paramètre tend vers un paramètre de Siegel.


  • Résumé

    In this work we are interested in giving the description of Siegel discs enrichments of a rational map f. We first study the case of enrichments that are defined on an open subset of the grand orbit of a given Siegel disc. These maps commute with f where it makes sense. Thus they are linear in linearizing coordinates. The main result of this work is that we can obtain all linear maps in linearizing coordinates that are defined in a subdisc of the Siegel disc. For this we use the compactness of the set of normalized linearizing maps, the implicit functions theorem in the space of rational maps with fixed degree and a study on the behaviour on the univalent radius of the linearizing maps. We identify approaches giving enrichments that are defined or take values on the whole Siegel disc (maximal enrichments). We generalize to finite order of contact approaches with respect to the unit circle a theorem of JC.Yoccoz on the behaviour of the univalent radius for the quadratic family when the parameter converges to a complex number of modulus one with argument a Brjuno number.We then focus on the case where f has more than one Siegel disc. We make use of A.Epstein's transversality theorem to describe Siegel enrichments of f in this case. The linearisability of f and the convergence of the linearizing maps reduces the problem of Siegel enrichments description to a geometric limit problem on one generated closed sub-semigroups ofthe set of non zero complex numbers. We give in this work a topological model fot the closure of this set of sub-semigroups.We deduce from these results an interpretation in terms of geometric convergence of quadratic polynomial dynamics and we describe the accumulation points (for the Hausdorff topology on non empty compact subsets) of Julia sets when the parameter converges to a Siegel parameter.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.