Internet : de l'usage à l'addiction : étude des facteurs de risque et des différentes modalités d'utilisation selon le genre

par Élodie Laurens

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Guy Gimenez.


  • Résumé

    Cette recherche de thèse porte sur les liens entre addiction à internet, facteurs prédisposant, et modalités d’utilisation d’internet. Sur la base d’une approche transactionnelle du stress, elle a pour objectif d’étudier la question de la gestion des émotions dans le rapport addictif des participants à ce média, ainsi que les liens entre l’addiction à internet et les différentes modalités d’utilisation d’internet selon le genre. Avec une approche quantitative, nos hypothèses visent tout d’abord à mettre en évidence que l’alexithymie, l’anhédonie, l’empathie, la dépression et anxiété, certains styles de coping, le stress, et les stresseurs sont des facteurs prédictifs de l’addiction à internet ; mais également que certaines modalités d’utilisation d’internet sont plus particulièrement associées à un usage addictif, et ce, différemment selon le genre. Dans une approche plus qualitative (approche des mondes lexicaux), nous étudierons ensuite les représentations que les sujets ont d’internet et du virtuel, selon qu’ils soient addictés à internet, non addictés, ou usagers à risque. La population étudiée est représentée par deux échantillons d’étudiants en première année d’université: un premier échantillon de 244 sujets (m=24.09 ans), et un second échantillon de 515 sujets (m=20 ans).Nos résultats montrent d’une part que l’alexithymie, l’empathie, la dépression, le coping « évitement avec pensée positive » et « autoaccusation », et le stress, sont des facteurs prédictifs de l’addiction à internet ; et d’autre part que si le chat, les sites sociaux, et le webmastering sont plus spécifiquement associés à l’addiction à internet, ces modalités d’utilisation diffèrent selon le genre.


  • Résumé

    The current study examines the association between internet addiction, predictive factors, and types of internet activities. Adopting transactional stress theory, our objectives are to study the question of emotions management in the participants’ addictive relationship to Internet, as well as links between internet addiction and the various modalities of internet use according to gender. With a quantitative approach, hypothesis aim first of all at bringing to light that alexithymia, anhédonia, empathy, depression and anxiety, some of coping styles, stress, and stressors are predictive factors of internet addiction ; but either than some of the internet use modalities are more particularly associated with an addictif usage, and this, differently according to gender. In a more qualitative approach (approach of the lexical worlds), we shall study then the subjects’ representations of internet and virtual, as they are internet addicts, non addicts, or potential addicts. The studied population is represented by two first-year university students' samples: the first sample is represented by 244 students (m=24.09 years old), and the second by 515 students (m=20 years old).Results support on one hand that alexithymia, empathy, depression, avoidant coping styles, and stress, are predictive factors of internet addiction ; and on the other hand that if chatting, networking sites, and webmastering are more specifically associated to the internet addiction, these modalities of use differ according to the gender.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.