Le contact de langues français-lingala à Kinshasa

par Charles Nkuanga Dida

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Ambroise Queffélec et de Aïno Niklas-Salminen.


  • Résumé

    Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo est une ville plurilingue et pluriethnique du fait qu’elle fait l’objet d’un exode rural important. C’est dans cet environnement particulièrement plurilingue que le lingala est employé comme langue véhiculaire parfois en concurrence avec le français. C’est dans ce cadre que nous posons le problème des facteurs qui déterminent le choix du français, du lingala classique et du français dans cet espace. Au contact avec le français, langue officielle du pays, le discours kinois à base lingala présente aujourd’hui une hétérogénéité linguistique qui affecte plusieurs niveaux d’analyse que nous étudions sous l’étiquette d’alternance de langues : alternance interphrastique et alternance intraphrastique. Mais il existe aussi un fonds lexical d’origine européenne qui passe inaperçu aujourd’hui, grâce à leur intégration phonétique. Il a fallu recourir à ce qui reste de ressemblance formelle pour les déceler et proposer des hypothèses de leur évolution à partir de leurs étymons français, portugais ou anglais.Ce travail tente d’appréhender les questions formelles et sémantiques que présentent la langue lingala et le discours kinois, au contact avec les langues européennes, le français en particulier. Pour ce faire, nous avons eu recours à un corpus composé de discours effectivement prononcés mais qui ont tous la caractéristique d’être des discours publiés (publicités, chansons, édition du journal télévisé en lingala facile).

  • Titre traduit

    The contact between French and Lingala language in Kinshasa


  • Résumé

    Kinshasa, capital of the Democratic Republic of the Congo, is a multilingual and multiethnic city due to its being the object of an important rural exodus. It is in this particular multilingual environment that Lingala is used as a vehicular language, sometimes in competition with French. This is the setting for which we discuss the factors determining the choice between using French only or using classical Lingala and French.The contact between French, the country’s official language, and the Lingala base has resulted in a linguistic heterogeneity which will be analysis on several levels using the theories of code-switching: intersentential code-switching and intrasentential code-switching. But there is also a substratum of European origin which goes unseen today because of its phonetic integration. We have had recourse to formal resemblances in order to discern elements of this substratum and its French, Portuguese, or English etymons and to propose hypotheses about their evolution.This study attempts to describe the formal and semantic questions posed by the Lingala language and by Kinois discourse when they come in contact with European languages and particularly with French. To do this, we have established a corpus of discourses which have been effectively pronounced but which are all published discourses (advertisements, songs, televised news shows in basic Lingala).


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.