Le Wisconsin et ses prisons : entre resocialisation et enfermement

par Éric Loizeau

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Hélène Christol.


  • Résumé

    La présente thèse étudie le développement du système carcéral moderne aux États-Unis en général et dans l’État du Wisconsin en particulier. Alors que, traditionnellement, l’administration pénitentiaire du Wisconsin n’a que rarement éveillé l’intérêt de la communauté scientifique nous démontrerons le rôle fondamental joué par l’État durant les années 1980 et 1990, celles du tout-carcéral. Pendant des années, le Wisconsin respecta son image de laboratoire de la démocratie acquise sous l’ère Roosevelt. Cependant, pour des raisons principalement politiques, des mesures de plus en plus punitives furent votées à partir du milieu des années 1970 qui eurent pour effet de voir émerger de nouvelles politiques pénales. L’approche resocialisante, connue sous le nom de Wisconsin Approach, allait laisser la place à une politique répressive dont une des représentations demeure les transferts de prisonniers vers d’autres États. Le Department of Corrections connut pendant des années un des taux d’incarcération les plus élevés du pays et fut à l’avant-garde, dès les années 1970, des philosophies conservatrices en matière de politique judiciaire. Cette étude se concentre sur l’évolution du DOC à cette période afin d’en évaluer les conséquences sur les institutions et de voir comment ces changements ont pu affecter le concept de démocratie qui se trouve au cœur du commonwealth, fondement philosophique de l’État du Wisconsin. Grâce à l’étude de documents officiels, d’articles de presse et de lettres de détenus que l’auteur a réunies pendant plusieurs années, une image de la pénitentiaire actuelle, jusque-là ignorée, sera ainsi présentée. Cette recherche se propose ainsi d’analyser les différents programmes et les politiques mises en œuvre par l’administration pénitentiaire, et que le DOC défend avec fierté.


  • Résumé

    This work examines the development of the modern prison in the United States focusing on the state of Wisconsin because of certain unique specificities. While the Wisconsin Department of Corrections has traditionally attracted little interest but we will present some evidence that its case is indeed significant in the context of the prison boom of the 1980s and 1990s. Politically, for many years, the state had been known as the «laboratory» for democracy. However, mostly because of political reasons mostly, increasingly severe measures were ratified in the mid seventies which overturned previous correctional policies and gave a new direction to penal philosophies in the state. The Wisconsin Approach to corrections would gradually disappear and the state became one of the first to implement out-of-state incarceration. The Department of Corrections (DOC) experienced one of the highest national rates of incarceration for many years, being, in the field of criminal policies, at the forefront of the conservative revolution starting in the 1970s. We will analyze the development of the DOC and see how this trend has affected the institutions and the concept of democracy at the heart of the commonwealth in Wisconsin. This work relies on official documents and on the letters of prisoners the author has received for many years, revealing a firsthand account of the reality of prisons today in Wisconsin. Thanks to these narratives, this study will attempt to evaluate the varied programs, policies and missions that the Wisconsin DOC is still proud to defend today.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.