Caractérisation phonétique et phonologique du syntagme intermédiaire en français : de la production à la perception

par Amandine Michelas

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Mariapaola D'Imperio.

Le président du jury était Albert Di Cristo.

Le jury était composé de Mariapaola D'Imperio, Albert Di Cristo, Annie Rialland, Caroline Smith, Ulrich Hans Frauenfelder.

Les rapporteurs étaient Annie Rialland, Caroline Smith.


  • Résumé

    Le travail présenté ici est sous-tendu par deux observations majeures. Premièrement, la plupart des modèles proposés pour le français s’accordent sur l’existence de deux niveaux de structure prosodique: le syntagme accentuel et le syntagme intonatif. Deuxièmement, bien que l’existence d’un niveau additionnel de structure situé entre ces deux niveaux ait été proposé pour le français, les propriétés phonétiques et phonologiques de ce constituant n’ont pas clairement été définies. Dans cette thèse nous avons fourni des preuves de l’existence du syntagme intermédiaire (ip) à la fois en production et en perception de la parole. Grâce à cinq expérimentations menées dans le cadre de la phonologie de laboratoire, nous avons caractérisé les propriétés phonético-phonologiques de ce constituant et attesté de son rôle dans le traitement perceptif du langage. Les résultats obtenus en production montrent que l’ip est le domaine de l’abaissement des accents mélodiques en français. Sa frontière droite est marquée par un allongement pré-frontière ainsi qu’un accent de syntagme responsable du retour à la ligne de référence du registre. Les analyses menées en perception ont montré que les frontières droites du syntagme accentuel et du syntagme intermédiaire sont utilisées très tôt dans le processus de traitement syntaxique. Les indices phonétiques et phonologiques présents à ces frontières permettent aux auditeurs du français de construire des attentes sur la structure syntaxique des énoncés perçus. Une analyse séparée des différents types d’indices acoustiques a également montré qu’en l’absence de marquage tonal, les indices de durée semblent suffisants dans le but de marquer la frontière de syntagme accentuel. Un marquage conjoint de la frontière droite d’ip par les indices mélodiques et l’allongement pré-frontière semble au contraire nécessaire pour que les auditeurs du français perçoivent et utilisent cette frontière dans le traitement du langage.


  • Résumé

    The work described here is grounded by two major observations. Firstly, most of the French intonation models agree on the existence of two levels of prosodic phrasing: the accentual phrase and the intonation phrase. Secondly, although the existence of an additional level of structure ranked between these two levels has been proposed for French, the phonetic and phonological properties of this intermediate phrase (ip) have not been clearly defined. In this thesis we provide evidence for the existence of an intermediate level of phrasing in French through both speech production and perception studies. Results of five experiments conducted within the framework of laboratory phonology revealed specific ip phonetic and phonological properties and tested its role in the perceptual processing of language. The production studies showed that the ip is the domain of downstep in French and that its right boundary is marked by a phrase accent responsible for a return to the register reference line. Analyses conducted in perception showed that the accentual phrase and intermediate phrase right boundaries are used early in the syntactic processing. Phonetic and phonological indices at these boundaries allow French listeners to build expectations about the syntactic structure of spoken utterances. A separate analysis of different types of acoustic cues showed that without tonal marking, pre-boundary lengthening seems to be sufficient to mark the accentual phrase boundary. Joint marking through melodic and lengthening cues appears to be necessary to perceive and make use of the ip boundary in language processing.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.