Les actes de langage dans l'incipit de l'interaction didactique

par Valentina Barbu

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Georges Daniel Véronique et de Alexandra Cunita.


  • Résumé

    La présente recherche se propose, en dépassant la vieille querelle des tenants de la théorie « classique » des actes de langage (J. R. Searle et D. Vanderveken) et des analystes des interactions (« École de Genève » principalement), à la fois d’étudier le fonctionnement des actes de langage en interaction et de montrer qu’il est possible d’articuler ces deux positions en apparence divergentes. En fait, nous proposons un concept d’acte de langage qui reste dans l’esprit de la théorie searlienne, mais en ajoutant une perspective contextualiste (selon le modèle proposé par A. Trognon et Ch. Brassac) susceptible de rendre compte du fonctionnement de l’acte dans la dynamique discursive. Le but principal de cette démarche est ainsi d’apporter des données nouvelles à la description de ces unités. Un second but s’ajoute au premier : traiter ces unités dans une dimension comparative entre deux langues – le français et le roumain –, telles qu’elles sont utilisées par des locuteurs natifs. Le corpus est constitué d’interactions de classe enregistrées dans les deux systèmes d’enseignement mentionnés, et ensuite transcrites. L’analyse du fonctionnement et des réalisateurs des actes de langage dans un genre d’interaction verbale, permet de soutenir la nécessité d’une analyse contextualisée des actes de langage et, en outre, d’identifier des types d’actes de langage, des réalisations linguistiques de ces actes, des schémas interactionnels spécifiques d’un genre particulier de discours. La récurrence de ces types d’actes, réalisations préférentielles, schémas interactionnels, explique également la ritualisation de certaines séquences de l’activité didactique et, en particulier, de la séquence d’ouverture - l’incipit, sur lequel se focalise l’analyse dans cette thèse. Par ailleurs, l’approche contrastive met en évidence des différences quantitatives ainsi que des réalisations préférentielles manifestant des différences institutionnelles, attitudinales, idéologiques.


  • Résumé

    The main aim of the present research is, surpassing the old quarrel between the supporters of the classical theory of speech acts (J. R. Searle and D. Vanderveken) and those of the analysts of interaction/discourse (mainly « The Geneva School»)), both to study the functioning of speech acts in interaction and to show that these two, apparently divergent positions, may function together. Actually, we propose a concept of speech act in the line of Searle’s theory, adding, however, a contextualist perspective (according to the model proposed by A. Trognon and Ch. Brassac), which is likely to account for the functioning of the act in the discursive dynamics. The main aim of this endeavour is to provide new data for the description of these units. The second aim of this thesis is to treat these units comparatively, in two languages –French and Romanian-, such as they are used by native speakers. The corpus consists of class interactions, which were recorded in the two above-mentioned education systems and then, transcribed. The analysis of the functioning and of the patterns of realisation of speech acts in a specific type of verbal interaction has the advantage of supporting the necessity of a contextualized analysis of speech acts and, on the other hand, to identify types of speech acts, linguistic realisations of these acts, interactional schemas, which are specific to a particular discourse genre. The recurrence of these types of acts, of their preferential realizations and of the interactional schemas also explains the ritualization of several sequences of the didactic activity and, particularly, of the opening sequence- the incipit, which is the focus of the analysis of this thesis. Also, the contrastive approach emphasizes quantitative differences, as well as preferential realisations which indicate institutional, attitudinal and ideological differences.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (359, 136 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 346-356. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Provence. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.