Evaluation du potentiel insecticide et antifongique sur Acromyrmex octospinosus (Reich) d'une sélection de plantes à usages etnopharmacologiques TRAMIL

par Isabelle Boulogne

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Gladys Loranger-Merciris.

Soutenue le 17-11-2011

à Antilles-Guyane , dans le cadre de École doctorale pluridisciplinaire (Pointe-à-Pitre) .

Le président du jury était Olivier Gros.

Le jury était composé de Gladys Loranger-Merciris, Olivier Gros, Gérard Febvay, Harry Ozier-Lafontaine, John T. Arnason.

Les rapporteurs étaient Gérard Febvay, Philippe Mora.


  • Résumé

    Les attines sont des fourmis champignonnistes dans la zone allant des Etats-Unis à l'Argentine en passant par la Caraïbe. Les dégâts causés par ces ravageurs sont considérables et estimés à plusieurs millions de dollars par an. Elles sont de ce fait considérées comme l'un des premiers fléaux de l'agriculture de la zone (Cameron & Riggs, 1985 ; Fowler et al., 1986). En Guadeloupe, la "fourmi manioc" (Acromyrmexoctospinosus Reich) cause de nombreux dommages, aussi bien pour l'agriculture que dans les milieux naturels. Les dégâts occasionnés par ces fourmis ont nécessité l'utilisation de pesticides de synthèse. pour tenter de les combattre. La dangerosité de ces substances pour les milieux naturels et anthropisés ainsi que pour la santé publique est un contexte favorable à l'exploration de nouvelles pistes telles que l'utilisation de plantes à usages phytosanitaires. L'objet principal de cette thèse consiste à savoir si on peut déceler à partir de l'ethnopharmacologieTRAMIL des usages permettant de combattre cette fourmi et son symbiote fongique, Leucocoprinuss 'gongylophorus (Heim) MoeIler. Les protocoles retenus et présentés dans ce travail permettent d'observer les effets des usages de plantes choisis sur la survie et le comportement des insects et sur la croissance du symbiote. Ils ont été sélectionnés pour leur potentialité à mettre en évidence les différents types d'effets des extraits végétaux (insecticide par contact, insectifuge, toxique par ingestion, fongistatique ou fongicide). Six usages traditionnels issus de cinq plantes sont testés sur la fourmi: Mammea americana L., Nerium oleander L., Nicotiana tabacum L., Rollinia mucosa (Jacq.) Baill. et Trichilia pallida Sw. Cinq autres usages traditionnels sont testés sur le champignon : Allium cepa L., Allium sativum L., Lycopersicom esculentum Mill., Manihot esculenta Crantz et Senna alata (L.) Roxb. Les resultants obtenus permettent de dégager quelques pistes de lutte intéressantes contre ce ravageur.

  • Titre traduit

    Evaluation of insecticidal and fungicical potentialities on Acromyrmex octospinosus (REICH) of an ethnopharmacological TRAMIL plant uses selection


  • Résumé

    Leaf-cutting ants are fungus-growing ants.Their geographie distribution ranges from southern United States to northern Argentina, incIuding the West Indies, Economic losses due to these ants were estimated at several million dollars per year. The latter statement makes they are considered as one of the most important pest species of the agricultural productions (Cameron & Riggs, 1985 ; Fowler et al., 1986). In (Guadeloupe, the most important invasive pest species which caused important losses in forests, gardens and field crops is 'cassava ant' (Acromyrmex octospinosus Reich). These huge losses required to use, synthetic chemical pesticides to control these leaf-cutting ants, the consequence of which is, irreversible' injuries on environment and on human health. As a matter of fact, this situation has prompted an increasing interest in alternative methods for pest control like plants with pesticide used. The main objective of this thesis is to know if traditional ethnopharmacological TRAMIL uses could help to fight against this ant and against the symbiotic fungus, Leucocoprinus gongylophorus (Heim) . Moeller. Methods used and presented in this work aIIowed to observe effects of selected plant uses on mortality and insect's behavior. The protocols performed were selected for their potentiality to detect the different types of insecticidal effects (contact toxicity, repellent effect, toxicity by ingestion, fungicidal or fungistatic). Six traditional plant uses of five plants were tested on the ant : Mammea americana L., Nerium oleander L., Nicotiana tabacum L.,Rollinia mucosa (Jacq) Baill. and Trichilia pallida Sw.Five other plants uses were tested on the fungus:Allium cepa L.,Lycopersicon esculentum Mill.,Manihot esculenta Crantz and Senna alata (L.) Roxb.The obtained résults provide us with some interesting trails to fight against this pest.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.