Comparaison de la prise en charge de rupture prématurée des membranes avant 34 semaines d'aménorrhée entre deux maternités de niveau III en terme d'antibioprophylaxie

par Xavier Legros

Thèse de doctorat en Gynécologie-Obstétrique

Sous la direction de Jean-Luc Voluménie.

Soutenue en 2011

à Antilles-Guyane .


  • Résumé

    Objectif: En cas de rupture des membranes avant terme, l'antibioprophylaxie permet de diminuer la morbidité néonatale et maternelle. Cependant il n'existe pas de consensus sur son type ni sur sa durée. Le travail a comparé deux protocoles d'antibioprophylaxie et recherché les différences en terme de sélection de germes. Méthodes: Les données sont issues de 153 patientes présentant une rupture prématurée des membranes avant 34 SA, aux CHU de Pointe à Pitre et de Fort de France. L'amoxicilline est prescrite à Pointe à Pitre jusqu'à l'accouchement alors que Fort de France utilise une céphalosporine de 1ère génération pour une durée de 7 jours. Les principaux paramètres étudiés sont le monitorage bactériologique vaginal, ainsi que certains paramètres de la morbidité néonatale et maternelle. Résultats : Nous avons observé une sélection de bacilles Gram négatifs au cours du suivi, aussi bien en Martinique (p<O,OI) qu'en Guadeloupe(p<O,OOI). Un lien existait entre la durée de l'antibioprophylaxie et la sélection de ces germes en Guadeloupe (p<O,OI), contrairement à la Martinique. Nous n'avons pas observé de différence en termes de morbi-mortalité néonatale ou maternelle entre les deux groupes. Conclusion: Ces résultats démontrent le risque de sélection de germes par l'antibioprophylaxie en cas de rupture prématurée des membranes, y compris avec des durées de traitement classiques. Nous devons nous interroger sur l'intérêt de réduire la durée de l'antibioprophylaxie en cas de rupture prématurée des membranes avant terme et de 1 mieux adapter celle-ci aux données bactériologiques d'admission. Les conséquences sur les nouveau-nés doivent 1 également être évaluées.

  • Titre traduit

    Comparison of the management of premature rupture of membranes before 34 weeks of amenorrhea between two level 3 maternity hospitals in terms of antibiotic prophylaxis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Goal: Antibiotic prophylaxis has proved to decreases neonatal and maternal mortality, in cases of preterm premature rupture of the membranes. However, no consensus exists about the type nor the length of the treatment. Here, we compare two protocols of antibiotic prophylaxis to leam if a shorter treatment duration leads to a lower selection of resistant germs. Methods: Data have been collected from 153 French West Indies patients that underwent premature rupture of the membranes before 34 SA (Amoxicillin is prescribed in Pointe à Pitre untill delivery while a 7 days treatment of first generation cephalosporin is used in Fort de France. The main parameters followed are vaginal bacteriological monitoring and neonatal and maternal mortalities. Results: After selecting the ruptures ~ 4 days we have observed a selection of gram-negative rods in Martinique (p<O,OI) as well as in Guadeloupe (p<O,OOI). Moreover, we noted a link between the antibiotic prophylaxis duration and the germ selection in Guadeloupe (p<O,OI), at variance from the Martinique case. The neonatal and maternal morbidity and mortality are similar in both groups. Conclusion: Antibiotic prophylaxis clearly favors germ selection in case of premature rupture of the membranes, even for classical treatment durations. The interest of reducing the antibiotic cure duration appears therefore questionable in preterm membrane ruptures. The treatrnent should be better adapted to bacteriological data collected at admittance. Consequences on neonatal care have also to be evaluated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (92 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.126 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TA0534
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.