Détection et validation de marqueurs génétiques impliqués dans la qualité de la viande bovine

par Sophie Allais

Thèse de doctorat en Génétique animale

Sous la direction de Gilles Renand.

Soutenue en 2011

à l'AgroParisTech .


  • Résumé

    En l'absence de mesures de routine des qualités sensorielles de la viande bovine, les éleveurs et les unités de sélection s'interrogent sur les possibilités d'exploiter la variabilité génétique de ces caractères au niveau moléculaire. La thèse consiste à réaliser les recherches relatives à l'analyse des associations entre polymorphismes génétiques et phénotypes enregistrés dans le programme Qualvigène. L'objectif est de proposer aux éleveurs et aux unités de sélection des marqueurs génétiques comme critères de sélection. Des SNP situés dans des gènes candidats ont été génotypés chez les 3349 Jeunes Bovins du programme (1114 en race Charolaise, 1254 en race Limousine et 981 en race Blonde d'Aquitaine) ainsi que chez les 114 pères et une majorité des mères. Ces gènes ont été mis en évidence pour leur association avec la tendreté, le persillé de la viande ou encore la croissance des animaux dans la bibliographie ou dans des études de génomique fonctionnelle à l'INRA. Des analyses d'association ont été effectuées. Un génome scan sur microsatellites dans 6 familles Limousine et Blonde d'Aquitaine a permis une primo-localisation peu précise de régions chromosomiques d'intérêt. En 2010, la puce Illumina "Bovine SNP50®" a été utilisée pour mettre en place une cartographie fine de QTL de qualité de la viande. Des premiers résultats en race Blonde ont permis de confirmer et de localiser plus finement des régions QTL détectées avec les microsatellites et aussi d'en localiser de nouvelles. La recherche de mutations causales devrait nous permettre de mettre en place un kit de détection des animaux présentant une supériorité génétique quant aux qualités organoleptiques de la viande

  • Titre traduit

    Validation and detection of genetic markers of beef meat quality in three French beef breeds


  • Résumé

    Without routine measure of sensory meat quality, breeders and breeding companies wondered how taking advantage of the genetic variability of these traits at the molecular level. The purpose of the PHD was to cover all researches related to association studies between genetic polymorphisms and phenotypes recorded in the Qualvigène program. The aim is to offer breeders and breeding companies a set of genetic markers as selection criteria. Some SNP located in candidate genes were genotyped among 3,349 young bulls of the program (1,114 in the Charolais breed, 1,254 in the Limousin breed and 981 in the Blonde breed) but also among the 114 sires and most of the dams. In the literature and in functional genomic studies at INRA, these genes were shown to be associated with meat tenderness, marbling or growth. Association studies were performed for the traits of interest. Microsatellites have been used to perform a genome scan for 6 families among the Limousin and Blonde d'Aquitaine breeds in order to find chromosomal regions of interest. In 2010, the "Bovine SNP50®" Illumina high density chip was used in the Qualvigène program to fine-map QTL for meat quality. First results in the Blonde d'Aquitaine breed are available. Some QTL regions already detected by microsatellites were confirmed and more precisely located, while new ones were also located. Following this work, looking for causal mutations should lead to the implementation of a test kit to help targeting animals with a higher genetic merit for meat quality

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (255 p.)
  • Annexes : Bibliographie : 101 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.