La place de Venise dans le parcours militaire et politiques de notables ruraux corses au XVIIIe siècle.

par Thierry Giappiconi

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Michel Vergé-Franceschi.

Le président du jury était Bernard Heyberger.

Le jury était composé de Lucien Bely.

Les rapporteurs étaient Antoine-Laurent Serpentini, Géraud Poumarede.


  • Résumé

    En 1729, la Corse débute quarante ans de révolte militairement organisée, justifiée par des arguments historiques, juridiques et théologiques contre la République de Gênes. L’instabilité d’une île de la Méditerranée occidentale occupant une position stratégique de première importance pour le commerce et la guerre maritimes, devient un enjeu dans les rivalités des monarchies occidentales. Sous l’impulsion de Luigi Giafferi, capitaine à Venise lors de la première guerre de Morée, porte-parole des Nobles XII, le mouvement s’appuie sur un réseau de notables de la côte orientale de la Corse et d’officiers corses résidant dans les États de Venise : le lieutenant colonel Giafferi, frère de Luigi, les colonels Giappiconi et Zicavo, au service de la République, et le brigadier général Boeri, ancien colonel vénitien passé au service de la Cour de Parme puis de l’Espagne. A partir de sources originales d’archives, cette thèse rétablit le rôle central des prédécesseurs de Pascal Paoli, illustre quelques aspects mal connus de la complexité des rivalités internationales autour de la Corse, et met en lumière le rôle des entrepreneurs de guerre corses dans l’orientation et le financement de l’insurrection.

  • Titre traduit

    The place of Venice in the military and political careers of Corsican notables in the XVIIIth century


  • Résumé

    In 1729, Corsica entered a forty year period of militarily organised revolt against the Republic of Genoa, justified by historical, legal and theological arguments. The instability of this western Mediterranean island, situated as it was at a strategic position of prime importance for commerce and naval warfare, made it an important factor in the rivalries between Western monarchies. Under the leadership of Luigi Giafferi, a captain in the Venetian army during the first Morean War and the representative of the “Noble Twelve”, the movement was supported by a group of clan leaders from the East coast of Corsica and Corsican officers based in the Venetian States: Lieutenant Colonel Giafferi, the brother of Luigi, Colonels Giappiconi and Zicavo, in the service of the Venetian republic, and the Brigadier General Boeri, a former colonel in the Venetian army who had gone on to serve at the courts of Parma and of Spain. Based on original archival sources, this thesis reconstructs the central role played by the predecessors of Pascal Paoli, sheds light on some lesser known aspects of the complex international rivalries over Corsica and underlines the role of Corsican “entrepreneurs de guerre” in financing and influencing the direction of the insurrection.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.