La fabrique urbaine d'Angers du 3e au 13e siècle.

par Benjamin Lefèvre

Thèse de doctorat en Histoire. Archéologie

Sous la direction de Élisabeth Lorans et de Henri Galinié.

Soutenue le 17-12-2010

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Cités Territoires Environnement et Sociétés (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Luc Bourgeois.

Le jury était composé de Christian Grataloup, Francois Comte.


  • Résumé

    L’objectif de ce travail est de déterminer les processus à l’œuvre dans le développement d’Angers sur une période s’étendant de l’édification de l’enceinte de la Cité au tournant des 3e – 4e s. jusqu’à l’édification d’une nouvelle enceinte au milieu du 13e s. Trois approches ont été retenues. La première est une analyse de certains aspects de la topographie historique : morphologie parcellaire, réseaux viaires, quartiers à dominante ecclésiastique et funéraire. À partir de la documentation historique, matérielle comme écrite, la deuxième approche s’intéresse aux territoires en tant que tels : civitas, urbs, suburbium, burgus et parrochia. Tous se rapportent à tout ou partie de la ville, fractions de l’espace urbain autonomisées par certains groupes sociaux en fonction de besoins propres. La dernière approche traite des relations mettant en jeu les acteurs et leurs territoires à travers la manière dont ceux-ci appréhendent et mobilisent leur espace, considérant que leurs actions traduisent leurs représentations spatiales. Un chapitre conclusif de modélisation chrono-chorématique mobilise l’ensemble des informations traitées et des conclusions avancées et met en évidence les structures sous-jacentes de l’agglomération.

  • Titre traduit

    The urban fabric of Angers from the 3rd to th 13th century


  • Résumé

    The purpose of this work is to study the urban fabric of Angers from the building of the city walls at the end of the 3rd century until the building of a larger enclosure by the middle of the 13th century. Three main lines were followed. The first one is an analysis based on some aspects of historical topography : morphology of the plots, street patterns, ecclesiastical and funerary areas. The second one deals with various territories: civitas, urbs, suburbium, burgus and parrochia. All of them relate to parts of the town which get some kind of autonomy through the needs of various groups of people. The last aspect deals with the relations between the social groups and their territories through the way the first ones conceive their space, assuming actions express spatial representations. A conclusive chapter offers a chrono-chorematic modelling based on all the information and the previous conclusions, which brings out the underlying structures of the town.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.