Du plan au vécu : analyse sociologique des expérimentations de Le Corbusier et de Jean Renaudie pour l'habitat social

par Sabrina Bresson

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Sylvette Denèfle.

Soutenue le 10-02-2010

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Centre de recherches Ville société territoire (Tours) (équipe de recherche) et de Cités Territoires Environnement et Sociétés (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Serge Thibault.

Le jury était composé de Monique Eleb.

Les rapporteurs étaient Marie-Helene Bacque, Vincent Veschambre.


  • Résumé

    La thèse présentée ici a pour objectif de prendre la mesure de la réception sociale des projets expérimentaux d’architecture pour l’habitat du plus grand nombre, en confrontant les conceptions des architectes aux pratiques habitantes. Pour ce faire, nous avons choisi d’étudier deux modèles de logements collectifs emblématiques du second XXe siècle : les « Unités d’habitation de grandeur conforme » de Le Corbusier et les « Etoiles » de Jean Renaudie. Si la pratique architecturale n’est jamais anodine et inspire des manières d’être et de se comporter en société, la pratique d’habiter n’est pas pour autant figée : elle correspond à l’aptitude des agents sociaux à s’approprier l’espace, elle renvoie aux évolutions générales des modes de vie et des représentations sociales. C’est dans ce rapport entre les intentions du projet d’architecture et « l’habiter » que nous nous livrons ici à une analyse sociologique des usages habitants à la Maison Radieuse de Rezé (Le Corbusier, 1955) et dans l’ensemble Casanova d’Ivry-sur-Seine (Jean Renaudie, 1972).

  • Titre traduit

    From plan to reality : a social analysis of Le Corbusier's and Jean Renaudie's experiments for social housing


  • Résumé

    The aim of this thesis is to estimate the social impact of experimental architectural projects on social housing by confronting the architects' projects with the inhabitants' practices. Thus, we've chosen to study two symbolical collective models of the second part of the twentieth century : "les Unités d'habitation de grandeur conforme" by Le Corbusier and "les Etoiles" by Jean Renaudie. On one side, practising architecture is never innocent : it inspires ways of living and behaving in society. On the other side, being an inhabitant isn't a static state : it corresponds to the social agents' ability to become actors of their space ; it is connected to the general evolutions of lifestyles and social representations. To conclue, considering this connection between the objectives of the architectural projects and the reality of living in them, we are led to think that it could be interesting to evaluate the sociological effects of the experiments of Le Corbusier and Jean Renaudie.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.