Le roman de moeurs en France (1820-1855) : du roman historique au roman réaliste.

par Bernard Gendrel

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Philippe Dufour.

Soutenue le 26-11-2010

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Équipe d'accueil Histoire des représentations (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Vincent Jouve.

Le jury était composé de Gisèle Séginger, Paule Petitier.

Les rapporteurs étaient Guy Larroux.


  • Résumé

    Après avoir distingué trois aspects explicatifs propres au roman (aspects psychologique, social ou romanesque) et défini, grâce à eux, trois types de romans (romans de caractères, de mœurs ou d’intrigue), ce travail s’intéresse plus particulièrement au roman de mœurs à l’époque de la Restauration et de la Monarchie de Juillet. Héritant de toute une tradition, ce genre s’illustre particulièrement dans le roman historique à la Walter Scott, puis dans le roman contemporain des physiologies. Balzac, d’abord influencé par le roman de mœurs en tant que tel, développe dans La Comédie humaine une forme hybride (mêlant aspects social et psychologique, roman de caractères et roman de mœurs), que l’on peut appeler roman réaliste (on y note un surinvestissement du vraisemblable romanesque). Cette définition du réalisme n’aplanit en rien les différences entre tel ou tel auteur ; elle permet, au contraire, de prendre la mesure des poétiques bien particulières développées par des romanciers comme Stendhal, George Sand ou Champfleury.

  • Titre traduit

    The novel of manners in France (1820-1855) : from historical novel to realistic novel


  • Résumé

    After having distinguished three explicative aspects of the novel (the psychological, social and plot-driven aspects) and defined three corresponding types of novels (novels of characters, manners and plot), this work focuses on the novel of manners during the Bourbon Restoration and the July Monarchy. Heir to quite an old tradition, this genre is at its peak with the Scottian historical novel and the novel of contemporary manners of the 1820’s. Balzac, first influenced by the novel of manners, develops in The Human Comedy a hybrid form (combining social and psychological aspects, novel of characters and novel of manners), which we may call the realistic novel (characterized by an overloading of verisimilitude). This definition of realism does not erase the differences between the authors; it allows, on the contrary, to appreciate the specific poetics developed by Stendhal, George Sand or Champfleury.



Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.