Desperate Housewives, miroir tendu au(x) féminisme(s) américain(s) ?

par Virginie Marcucci

Thèse de doctorat en Anglais. Civilisation américaine

Sous la direction de Georges-Claude Guilbert.

Soutenue le 27-11-2010

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Groupe de recherches anglo-américaines (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Divina Frau-Meigs.

Le jury était composé de Monica Michlin.

Les rapporteurs étaient Claudette Fillard, Donna Andreolle.


  • Résumé

    Ce travail s’attache à étudier les éventuels féminismes de Desperate Housewives. La peinture que la série propose de femmes et mères au foyer américaines désespérées est a priori le lieu d’une dénonciation de leur vie et de leur condition qui n’est pas sans rappeler celle de Betty Friedan dans The Feminine Mystique au début des années soixante. De plus, de nombreuses contradictions du féminisme américain (en fait constitué de nombreuses sous-catégories et sensibilités) y trouvent un écho. Cette multiplicité des interprétations possibles de Desperate Housewives, ainsi que sa composante postmoderne et camp, en font le lieu privilégié d’un féminisme queer propre à la série.

  • Titre traduit

    Desperate Housewives, a mirror held up to american feminism(s) ?


  • Résumé

    This study investigates the feminist messages conveyed by Desperate Housewives. The depiction of desperate American housewives and stay-at-home mothers seems at first to be a scathing indictment of their plight, not unlike that of Betty Friedan in The Feminine Mystique.Furthermore many inner dissensions of American feminism (a term far more pluralistic than one might think) are voiced in the television series. The different ways Desperate Housewives can be interpreted, along with its postmodern and camp components, make it possible for an idiosyncratic brand of queer feminism to emerge.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.