Les Argiens et leurs dieux : espaces et temps sacrés, acteurs du culte et rites : de l'organisation de la cité (VIIIe s. avant notre ère) à la visite de Pausanias à Argos (IIe s. de notre ère)

par Julie Chauvet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Catherine Grandjean et de Silvia Milanezi.

Le président du jury était Olivier Picard.

Le jury était composé de François de Polignac, Patrice Brun.


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est l'étude du terrain cultuel argien et de la toile des relations tissées entre les Argiens et leurs dieux par le biais des pratiques religieuses. Celles-ci sont envisagées dans un cadre chronologique large, de l'organisation de la cité d'Argos au VIlle s. av. notre ère, à la visite de Pausanias à Argos au Ile s. de notre ère. À l'aide de toutes les sources disponibles, nous étudions les espaces sacrés et le temps religieux argiens à de multiples échelles : de l'"oikos" aux sanctuaires de la cité, des rites quotidiens aux cultes rendus lors des grandes fêtes annuelles, de l'acte individuel à l'action collective de groupes - professionnels ou associatifs - ou de l'ensemble de la cité. Ce faisant, nous avons cherché à replacer sans cesse les hommes au centre de ces questions afin d'appréhender aussi bien les relations qu'ils entretenaient avec leurs divinités que le rôle de chacun des acteurs, des responsables des charges religieuses aux participants anonymes.

  • Titre traduit

    The Argives and their gods : sacred spaces and time, rites and actors in cultic practices : from the Eighth century BC, date of the organization of the polis of Argos, till the Second century AD, when Pausanias visited this city


  • Résumé

    The main purpose of this thesis is to clarify the Argive cultic ground and the web of relationships woven between the Argives and their Gods, thanks to numerous religious practices performed from the Eighth century BC, date of the organization of the polis, till the Second century AD, when Pausanias visited this city. Studying the ancient sources at our disposition, I propose an account of the Argive sacred spaces and time, following a range of multiple scales : from the oikoi to the city sanctuaries, from the rites of the everyday life to those performed during annual and civic festivals, from the individual pious acts to those implicating a restricted group - cultic or professional associations - or the city as a whole. Proceeding step by step, I always tried to put men and women at the centre of all these questions in order to show not only the relationship they established with their gods but also their roles as actors - anonymous individuals or those taking hold or sharing a religious charge - playing a part in cultic practices.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.