Industrialisation et concentration urbaine

par Abdelhak Kamal

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Maurice Catin.

Soutenue en 2010

à Toulon , en partenariat avec Laboratoire d'économie appliquée au développement (Toulon, Var) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse approfondit l’analyse des déterminants de la concentration urbaine et de leur effet à différents stades de développement. De manière générale, l’analyse empirique porte sur les pays en développement examinés sur la période 1950-2000. Après une description des tendances des inégalités urbaines dans ces pays (évolution de l’urbanisation, de la primatie et de la hiérarchie urbaines), l’analyse en 3 groupes de niveau de revenu par tête confirme l’existence de trajectoires particulières des taux d’urbanisation et de la primatie urbaine qui diffèrent significativement selon l’étape de développement considérée. Certains facteurs peuvent encourager une accélération de l’urbanisation et sa concentration dans les villes principales lors des premières étapes du développement. Il s’agit notamment de l’exode rural et du faible niveau d’ouverture économique. D’autres facteurs peuvent freiner voire infléchir la progression du degré de primatie urbaine lors des stades plus avancés de développement, qui semble suivre une courbe en cloche. C’est le cas d’une forte ouverture internationale, d’un faible degré de protection commerciale, d’un réseau routier dense, des coûts de transport interrégionaux faibles et des spécialisations productives plus orientées vers des industries technologiques. Ces phénomènes d’évolution relativement différente des catégories d’agglomérations consécutive à l’évolution des structures industrielles et productives locales, au cours du développement, sont particulièrement examinés dans le cas du Maroc. Ce dernier, pris globalement, se caractérise par un niveau de développement correspondant à l’étape 3, avec un revenu par tête de l’ordre de 2927 dollars par tête (en parité de pouvoir d’achat) en 1980. Progressivement à partir de cette date, un certain redéploiement sectoriel et géographique de l’appareil productif tend à s’opérer. La baisse de la primatie du Grand Casablanca est la résultante d’un double mouvement contraire: la délocalisation d’un certain nombre d�����activités reposant sur l’exploitation d’économies d’échelle et de bas salaire poussant à la déconcentration urbaine non compensée par la localisation d’activités plus intensives en technologie et de services à la recherche d’économies d’agglomération renforçant la concentration urbaine.

  • Titre traduit

    Industrialization and urban concentration


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The aim of this thesis is to analyze the determinants of the urban concentration and their effect at different levels of development. The empirical analysis focuses on the developing countries over the period 1950-2000 grouped by level of per capita income. The results confirm the existence of specific trajectories of urbanization rate and urban primacy which differs meaningfully according to the stage of development considered. Certain factors encourage urbanization and its concentration in major cities in the early stages of development. Other factors may influence or even stop the tendency toward urban primacy in the advanced stages of development, which seems to follow bell shaped curve. These phenomena of evolution of city size according to the evolution of industrial structures and local production, during development, are particularly examined in the case of Morocco. Gradually since the 1980’s, a sectoral and geographical redeployment of industrial activities tends to occur. The decline in the primacy of the Metropolitan Area of Grand Casablanca is the result of a double movement: the relocation of a number of activities based on economies of scale and low-wage allowing urban deconcentration non-compensated by the location of medium-technology industries sensitive to agglomeration economies which increase urban concentration

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (187 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 149-160

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.