De l'ethnobotanique à l'articulation du soin : une approche anthropologique du système nosologique chez les yanesha de Haute Amazonie péruvienne

par Céline Valadeau

Thèse de doctorat en Ethnobotanique. Anthropologie

Sous la direction de Geneviève Bourdy et de Jean-Pierre Chaumeil.

Soutenue en 2010

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de comprendre à travers une approche ethnobotanique centrée sur les plantes de soin - pare'shemats - et leurs usages, quelles sont les logiques de fonctionnement du système nosologique du groupe yanesha. Principal objet d'étude, la plante, associée à ses usages, permet tout d'abord de définir les composantes de la personne, et de préciser certaines conceptions inhérentes à la notion d'être pleinement " humain ". Un relevé ethnographique permet ensuite de traiter des causalités des maladies, c'est à dire des différents agents étiologiques reconnus comme susceptibles d'entraîner des états de santé dégradés, puis de définir les modèles pathogéniques impliqués. L'organisation de l'univers végétal et la place des plantes pare'shemats (plantes de soin pour l'humain) sont ensuite abordés au travers des mythes retraçant leur position ontologique, et de l'étude du système nomenclatural yanesha, définissant alors un mode classificatoire signifiant. L'étude de la personne, des agents étiologiques susceptibles de lui porter préjudice, et des formulations de plantes administrées pour y remédier, permettent ensuite de souligner les liens de cohérence qui existent entre modèles pathogéniques, raisonnements diagnostiques, choix thérapeutiques et actes de soin. A l'issue de cette thèse, la notion de " plantes de soin - pare'shemats " dans l'univers yanesha est redéfinie. Chaque espèce de plante est citée dans le texte et dans un index sous son nom yanesha et sa détermination scientifique correspondante. Le texte s'accompagne également d'un index thématique et d'annexes répertoriant les mythes cités.

  • Titre traduit

    From ethnobotany to articulation of care : an anthropological approach to Yaneshian nosology in the Peruvian Amazon


  • Résumé

    The objective of this thesis is to understand through an ethnobotanic approach, centered on healing plants - pare'shemats - and their usages , what are the rationales of the functioning of the nosological system of the Yaneshas. The principal focus of the study, the plant and its usages, allows us first to define the components of the person and to clarify some inherent concepts relative to being fully "human". An ethnographic survey enables us then to treat the causes of diseases, that is to say, different ethiological agents that are known to cause deteriorating health conditions, and then to define the relative pathogenic models. The organisation of the vegetation universe and the importance position of pare'shemats (healing plants) are then addressed through the myths recounting their ontological position, and through the Yaneshas's nomenclatural system of study, hence defining a significant mode of classification. The study of the person, the possible harmful etiological agents , and the plant formulations administered as remedies , enable us to highlight the coherent links that exist between the pathogenic model, diagnostic reasoning, therapeutic choices and healing actions. At the conclusion of this thesis the concept of "healing plants-pare'shemats", according to the Yaneshas, is redefined. Each species of plant is cited in this document and in the index under its proper Yaneshian name and its corresponding scientific determination. The text is also accompanied by a thematic index and appendices listing the myths cited.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (379 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 343-354

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010 TOU3 0237
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.