Réponse macrophagique inflammatoire aux complexes immuns formés par les auto-anticorps anti-protéines citrullinées, spécifiques de la polyarthrite rhumatoïde : Influence du facteur rhumatoïde

par Laetitia Laurent

Thèse de doctorat en Immunopathologie

Sous la direction de Guy Serre.

Soutenue en 2010

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Macrophage inflammatory response to immune complexes containing autoantibodies to citrullinated proteins, rheumatoid arthritis specific autoantibodies : influence of rheumatoid factor


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les complexes immuns (CI) entre auto-anticorps anti-protéines citrullinées (ACPA) et leur cible synoviale principale, la fibrine citrullinée, jouent probablement un rôle déterminant dans l'entretien de la synovite dont souffrent les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR). Pour étayer cette hypothèse, nous avons développé un modèle in vitro dans lequel ces CI sont reconstitués par immunocapture d'ACPA de patients à l'aide de fibrinogène citrulliné humain immobilisé (CI FibC/ACPA) et utilisés pour stimuler des macrophages différenciés à partir de monocytes sanguins de sujets sains. Nous avons observé qu'ils induisent une sécrétion de TNF-a, beaucoup plus importante pour les macrophages que pour les monocytes, à laquelle le récepteur FcGammaRIIa apporte une contribution majeure. Nous avons ensuite comparé la sensibilité des monocytes et des macrophages aux CI FibC/ACPA entre patients atteints de PR et sujets sains. Malgré l'existence de variations dans le nombre de cellules exprimant les différents FcGammaR, les cellules des patients ne présentent pas de sensibilité particulière aux CI FibC/ACPA. Le facteur rhumatoïde (FR) est un autre auto-anticorps caractéristique de la PR qui reconnait les IgG. Avec 3 FR IgM humains, nous avons montré que l'incorporation de FR dans les CI FibC/ACPA majore les sécrétions macrophagiques de TNF-a, d'interleukine (IL)-8, d'IL-1ß et d'IL-6 alors que les secrétions d'IL-10 ou d'IL-1Ra restent modérées. Nos résultats confirment donc le potentiel inflammatoire des ACPA et précisent le rôle du FR dans la PR : il apparaît comme un amplificateur majeur de la réaction inflammatoire induite par des auto-anticorps hautement spécifiques de la maladie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (261 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 221-261

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010 TOU3 0194
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8221
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.