Étude théorique de la polymérisation d'esters par voie organométallique et organique

par Nicolas Susperregui

Thèse de doctorat en Physicochimie théorique

Sous la direction de Laurent Maron.

Soutenue en 2010

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Theoretical study of esters polymerization by organometallic and organic way


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce mémoire traite de l'étape d'amorçage de la réaction de polymérisation pour différents esters (e-caprolactone, lactide, méthacrylate de méthyle). Les études ont porté principalement sur l'utilisation de catalyseurs organométalliques (borohydrures) à base de lanthanides et de métal du bloc d. Une partie a aussi été consacrée à des amorceurs organiques: des acides sulfoniques et phosphoriques. Ce travail a été réalisé grâce à des calculs basés sur la Théorie de la Fonctionnelle Densité (DFT) qui ont permis d'établir des profils réactionnels (calculs d'enthalpie libre G, optimisations de géométrie, calculs de densité électronique) et donc de déterminer des mécanismes réactionnels. Cette approche théorique a été menée en étroite collaboration avec des expériences qui ont validé les modèles utilisés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (191 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 183-[192]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010TOU30157
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.